Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 19 avril |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Mgr Antuan Ilgit, premier évêque turc de l’Église catholique

Antuan Ilgit

Twitter / Fr. Brian Paulson

Cécile Séveirac - publié le 10/09/23

Le père Antuan Ilgit a été nommé évêque auxiliaire du vicariat d'Anatolie, en Turquie, le 28 août 2023. Âgé de 52 ans et issu d'une famille musulmane, ce jésuite est le premier évêque turc de l'Église catholique.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Il est le premier évêque turc de l’Église catholique : Mgr Antuan Ilgit, 52 ans, a été nommé fin août 2023 évêque auxiliaire du Vicariat d’Anatolie par le pape François. Ce jésuite est né en Allemagne, en 1972, d’une famille d’immigrés musulmans. Il déménage en Turquie très jeune et entame des études d’économie à l’université Gazi d’Ankara.

« Même si mes parents sont de confession musulmane, leur appartenance n’a jamais été profondément religieuse mais plutôt socioculturelle. En moi, il y avait une inclinaison vers des aspects spirituels qui ne trouvait pas de réponse », confiait à l’édition italienne d’Aleteia le père Ilgit en 2016. « Le tournant qui m’a amené à reconnaitre Jésus comme Fils de Dieu a été la maladie de ma mère , que nous avons perdue à l’âge de 51 ans à cause d’un cancer. Mon père était pêcheur et ma famille n’avait pas les moyens de payer les dépenses de santé. J’avais 20 ans et j’ai commencé à penser à l’injustice, à la souffrance, à la vie. J’ai cherché des réponses dans le soufisme, le judaïsme, le protestantisme. Chaque rencontre me renvoyait à une autre. » C’est pendant ses études qu’il fait la rencontre du Christ. Après être entré dans l’église Saint-Antoine à Istanbul, il assiste à la messe en turc.

J’ai rencontré un Dieu devenu homme, un Dieu tout-puissant et humble, un Dieu qui a planté sa tente au milieu de l’humanité.

« J’ai rencontré un Dieu devenu homme, un Dieu tout-puissant et humble, un Dieu qui a planté sa tente au milieu de l’humanité, par opposition à un Dieu qui mettait des distances insurmontables et qui avait essentiellement tendance à juger et à punir », affirme le père Ilgit. Il se convertit alors au catholicisme et se fait baptiser en 1997. Il ressent ensuite un appel à la vocation sacerdotale et entre dans un premier temps dans l’Ordre des Frères Mineurs Capucins en Italie, à Bologne. Mais c’est finalement vers le noviciat de la Compagnie de Jésus qu’il se tourne, en 2005. Il sera ordonné prêtre cinq ans plus tard, devenant le premier jésuite de nationalité turque. Le père Ilgit poursuit ses études en Italie et aux États-Unis : diplômé en théologie morale et en bioéthique, il obtient en 2017 son doctorat en théologie morale à la Boston College School of Theology and Ministry, grâce à sa thèse intitulée « Perspectives musulmanes et catholiques sur le handicap dans le contexte contemporain de la Turquie : une proposition de dialogue islamo-chrétien ».

Au cœur du séisme

En 2022, alors qu’il vient de terminer sa formation jésuite, le père Ilgit revient en Turquie où il devient vicaire général d’Anatolie, à Iskenderun. Un an plus tard, le 6 février 2023, cette région est ravagée par un séisme d’une ampleur inédite. D’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter, ce tremblement de terre dévastateur cause la mort de plus de 50.000 Turcs et de plus de 8.000 Syriens.

Alors que la cathédrale dans laquelle il avait célébré la messe la veille est désormais réduite à un tas de gravats, le père Ilgit s’y précipite pour retrouver, parmi les décombres, le Saint-Sacrement encore au tabernacle. « Chaque jour, avec le reste de la communauté chrétienne, nous avons célébré l’Eucharistie, qui a toujours été au centre de notre vie quotidienne et de notre force, témoigne-t-il auprès de la Compagnie de Jésus. Aujourd’hui, la tragédie n’est pas derrière nous. Nous avons beaucoup de travail à faire pour reconstruire ! Pour reconstruire – et pas seulement des édifices – nous devrons rassembler nos fidèles dispersés dans toute la Turquie à la recherche d’un lieu sûr, panser leurs blessures et les garder unis dans l’espoir que le tremblement de terre n’ait pas le dernier mot. »

Après les JMJ de Lisbonne en août 2023, où il rencontre le Pape accompagné d’un groupe d’étudiants turcs, le père Ilgit est nommé évêque titulaire de Tubernuca et évêque auxiliaire du Vicariat d’Anatolie. Aujourd’hui, confie le père Ilgit fr.aleteia.org/tag/vatican/">Vatican News »>à Vatican News, « je souhaite être un pont entre mon pays et l’Église. »

Tags:
ÉvêqueTurquie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement