Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Vouloir changer son conjoint pour la nouvelle année, la fausse bonne idée ?

Couple disagree

© goodluz I Shutterstock

Edifa - publié le 28/12/20

Avec la nouvelle année, l’attente d’un renouveau resurgit dans beaucoup de couples. Combien de conjoints espèrent que leur époux ou épouse va enfin changer au cours de l’année qui commence ? Leur souhait sera-t-il enfin exaucé ?

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Combien de fois, en espérant son conjoint change on dit : « Ne pourrais-tu pas lever le pied dans ton travail pour consacrer plus de temps à ta famille ? » ; « Quand réaliseras-tu que j’ai souvent besoin qu’on parle de nous, de notre couple, de nos problèmes ? » ; « Te rends-tu compte de la place que tu donnes à ta mère ? » ; « J’aimerais tant que tu m’accompagnes à la messe le dimanche » ; « Quand on s’est connus, je voyais bien tes défauts, mais je pensais que je te changerais », etc. On pourrait faire défiler à l’infini la multitude des désirs inassouvis, désirs qui se heurtent naturellement à la prodigieuse force d’inertie de l’autre, lorsqu’il se considère victime d’un harcèlement non fondé.

Mais alors, le conjoint déçu doit-il cesser d’espérer un changement de comportement de sa moitié ? Doit-il se résigner à vivre avec quelqu’un immuable ? Ce serait penser que l’être humain n’a pas de possibilité d’évoluer.

Les désirs ne doivent pas être perçus comme des ordres déguisés

En revanche, il est des attitudes qui produisent l’effet contraire. Ainsi, vouloir changer à tout prix l’autre, et ce, par tous les moyens (il en est de même avec l’adolescent qu’on veut formater), ne peut que faire naître une « résistance » chez le conjoint. En conséquence, il importe dans un premier temps d’accepter l’autre tel qu’il est. C’est peut-être paradoxal, mais on devient en effet capable d’évolution quand on est d’abord accueilli, aimé tel qu’on est. Pour preuve, une femme disait un jour : « Pendant vingt ans, j’ai essayé de changer mon mari. J’y ai renoncé et il a changé ! »

« Vouloir changer à tout prix l’autre, et ce, par tous les moyens, ne peut que faire naître une « résistance » chez le conjoint. »

Est-ce à dire qu’il faut cacher ses désirs ? Certainement pas. Il importe surtout qu’ils ne soient pas perçus comme des ordres déguisés, ce qui est trop souvent le cas, mais comme une invitation non contraignante qui signifie : « J’aimerais que tu entendes ma demande, mais je t’aimerai autant si tu ne le fais pas. Tu es libre, et si tu le fais, ce n’est pas par obligation, c’est un cadeau, cadeau de l’amour que tu as pour moi ».

Denis Sonet


otwarte Pismo święte i szkło powiększające - atrybuty profesor Anny Świderek

Lire aussi :
La Bible, le meilleur recueil de bonnes résolutions

Tags:
Couplenouvel anrésolutions
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite