Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 02 février |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Corse : le couvent de Pino parmi les priorités du loto du Patrimoine

COUVENT PINO

Pierre Bona I CC BY-SA 4.0

L'ancien couvent Saint-François (1495) à la marine de Scalo. Nous faisant face, à droite de l'édifice, la chapelle San Francescu.

Caroline Becker - publié le 12/06/18

Perché sur sa falaise, le couvent Saint-François de la petite ville de Pino, bénéficiera en priorité, avec dix-huit autres monuments, des recettes du loto du Patrimoine.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Surmontant la mer Méditerranée en Haute-Corse, le couvent Saint-François est un petit paradis terrestre. Entouré par la mer, les maisons de pêcheurs et une belle tour génoise, sa situation géographique exceptionnelle fait la fierté du petit village de Pino. Ancien couvent franciscain fondé en 1495, le bâtiment a connu une histoire mouvementée. Agrandi en 1720, il a été transformé en école privée, dirigée par des religieux de 1957 à 1967. Par la suite abandonné, ce site, qui n’avait jamais été entretenu, menaçait de tomber en ruines.


STEPHANE BERN

Lire aussi :
Stéphane Bern dévoile 250 chefs-d’œuvre du Patrimoine à restaurer d’urgence

Un chantier considérable

Contacté par Aleteia, le maire de Pino, Francis Mazotti, a fait part de sa joie lorsqu’il a appris que le couvent avait été sélectionné parmi les dix-huit sites emblématiques : « Quand la mission Bern et la Fondation du Patrimoine nous ont prévenu que nous faisions partie des sites emblématiques, ce fut une grande satisfaction pour la commune et pour tous ceux qui participent à la sauvegarde du couvent depuis de nombreuses années ».

En effet, depuis 2008, la municipalité tente de sauver l’édifice. En 2012, la petite commune de 147 habitants lance une souscription publique avec l’aide de la Fondation du Patrimoine. 258 donateurs participent, permettant de récolter la somme de 400 000 euros ! La municipalité reçoit également l’aide exceptionnelle et bénévole d’un architecte en chef des monuments historiques, Alain-Charles Perrot. « Grâce à lui et à ces fonds, la totalité de la toiture a été restaurée en 9 mois permettant de mettre le bâtiment hors de l’eau », a précisé le maire.


TYMPAN CONQUES

Lire aussi :
Le tympan de l’abbaye de Conques retrouve ses couleurs

Pour être totalement préservé, le couvent a encore besoin de 850 000 euros. L’argent qui sera récolté par le loto du Patrimoine permettra de rentrer dans la deuxième phase des travaux comprenant la restauration des façades et de la menuiserie. En raison de sa proximité avec la mer, la bâtisse est très abîmée par le vent et par le sel. Un gros travail de dessalement est donc nécessaire. Pour le maire, ces restaurations sont l’occasion de redonner au couvent sa dimension d’origine : « On ne veut pas faire des grandes baies vitrées partout mais, au contraire, rappeler pourquoi ce bâtiment a été construit. Refléter le couvent à travers le respect de son architecture originelle ». Le chantier, qui va durer deux ans, commencera en 2019.

Quel avenir pour cet ancien couvent ?

Que faire de ces 1300 mètres carrés une fois restaurées ? « Depuis janvier 2017, nous avons installé le parc naturel marin du Cap Corse et de l’Agriate mais ce parc n’a pas de locaux administratifs ni scientifiques. Nous aimerions donc employer la moitié de la surface pour mettre en places des locaux et l’autre moitié serait destinée à des événements culturels ». Le lieu pourrait ainsi accueillir des expositions, des conférences ou être loué pour des évènements spéciaux comme des mariages ou des baptêmes.


STEPHANE BERN

Lire aussi :
Mission Bern : en attendant le loto du Patrimoine, un appel aux dons est déjà lancé

Si pour le moment le couvent n’est pas ouvert au public, la municipalité va organiser quelques journées portes ouvertes exceptionnelles durant l’été. Il faut dire que depuis sa nomination au loto du Patrimoine, le couvent attire de plus en plus de curieux. Ceux qui se promèneront sur ce site exceptionnel durant le mois de juin auront peut-être la chance d’assister à la messe et à la procession consacrées à saint Antoine. Un évènement qui aura le lieu le 13 juin à 17 heures dans la petite chapelle du couvent.

Tags:
corsecouvent
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale