Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 23 juillet |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

L’info qui réjouit : la rénovation écolo d’un navire à Saint-Nazaire

SAINT NAZAIRE

By Frederic Maillard 49 | Shutterstock

Photo d'illustration

Gabriel Privat - publié le 07/01/19

Des médias, sous couvert de ré-information, sont devenus champions dans la diffusion de nouvelles négatives. Et pourtant les informations qui réjouissent existent. Loin de cacher les maux qui nous entourent, rapporter une bonne nouvelle permet de méditer non pas seulement sur la France qui tombe, mais aussi sur la France qui tient, qui œuvre et qui monte. Aujourd’hui, la rénovation d'un navire roulier à Saint-Nazaire qui compose avec les nécessités écologiques.

La société industrielle Clemessy, spécialisée en ingénierie, et branche du groupe Eiffage, vient de débuter, dans le chantier naval de Saint-Nazaire, un chantier de rénovation du cargo roulier Wedellsborg. Ce navire transporteur de véhicules recevra un système de “scrubbers”, filtres devant permettre la dépollution des fumées de ses cheminées et le nettoyage des eaux de ballastage. C’est le premier chantier du genre à Saint-Nazaire et une nouvelle réalisation technique en faveur de la transition écologique en France.

Cette réalisation nous rappelle également que les chantiers navals de Saint-Nazaire, après des décennies de déclin, tournent depuis quelques années à plein régime, avec des carnets de commandes bien remplis pour toute la décennie à venir, tant pour la construction que la réparation navale. Dans la même veine, plusieurs chantiers navals français, menacés jadis de fermeture, ont repris une très forte activité, comme ceux de Marseille, entraînant créations d’emplois, innovations techniques et fondations de nouvelles entreprises.


RENAULT

Lire aussi :
L’info qui réjouit : le succès des voitures propres en France

Tags:
Écologie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement