Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 21 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

L’info qui réjouit : un robot antigaspillage

usine, entreprise

© Shutterstock

Gabriel Privat - publié le 09/01/19

Les médias, sous couvert de ré-information, sont devenus champions dans la diffusion de nouvelles négatives. Et pourtant les informations qui réjouissent existent. Loin de cacher les maux qui nous entourent, rapporter une bonne nouvelle permet de méditer non pas seulement sur la France qui tombe, mais aussi sur la France qui tient, qui œuvre et qui monte. Aujourd'hui, une start-up met au point un robot améliorant le contrôle et la correction de l'usinage dans l'industrie.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

L’entreprise I-MC (Innovative Manufacturing & Controls), fondée en 2017 par deux ingénieurs français, a mis au point un robot doté de capteurs « intelligents » permettant le contrôle de l’usinage des pièces directement dans les machines de production en usine. Il s’agit de pouvoir repérer les pièces défectueuses dès leur fabrication, et de les réparer si possible immédiatement.


CLASSROMM STUDENTS

Lire aussi :
L’info qui réjouit : les progrès de Parcoursup

Ce système permet d’accroître la rapidité de fabrication, de créer des gains de productivité nouveau et de limiter considérablement le gaspillage. En effet, une pièce défectueuse durant un usinage nécessite souvent l’arrêt temporaire de la chaîne de production et engendre du déchet ou de la casse.

Ce robot est fabriqué en France par l’entreprise de robotique industrielle Staubli, située en Haute-Savoie, à Faverges.

La start-up I-MC a été récemment primée pour son innovation par le concours national i-Lab2018 du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Elle est soutenue par plusieurs institutions, notamment le Commissariat à l’énergie atomique et l’École centrale de Nantes.


SAINT NAZAIRE

Lire aussi :
L’info qui réjouit : la rénovation écolo d’un navire à Saint-Nazaire

Tags:
EconomieinnovationRobot
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement