Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 avril |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Coronavirus : des indulgences spéciales pour les soignants et les malades

CORONAVIRUS-HOSPITAL-AFP-000_1px6ik.jpg

Patrick HERTZOG I AFP

Hôpital universitaire de Strasbourg, 16 mars 2020.

La rédaction d'Aleteia - publié le 20/03/20

Des indulgences spéciales sont accordées, sous certaines conditions, aux fidèles souffrant du coronavirus, aux personnels de santé, aux familles des malades et à tous ceux qui, y compris par la prière, s’occupent de ces derniers, a décidé le Saint-Siège par décret ce 19 mars 2020.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Des indulgences spéciales sont accordées, sous certaines conditions, aux fidèles souffrant du coronavirus, aux personnels de santé, aux familles des malades et à tous ceux qui, y compris par la prière, s’occupent de ces derniers, a décidé par un décret en date du 19 mars 2020 le cardinal Mauro Piacenza, pénitencier majeur de la Pénitencerie apostolique.

L’humanité, menacée par le coronavirus, est marquée par « de nouvelles incertitudes et surtout une souffrance physique et morale généralisée », déclare dans son décret le cardinal Piacenza. Dès lors, le pénitencier majeur a décidé d’accorder des indulgences aux malades, aux familles des malades et à tous ceux agissent, y compris par la prière, pour endiguer la maladie, selon certaines conditions.


Old person, pray, Bible

Lire aussi :
Coronavirus : le recours à une « absolution collective » est possible

Une indulgence plénière est ainsi accordée à toutes ces personnes, soumises à la quarantaine, si « avec un esprit détaché de tout péché » elles s’unissent « par les médias à la célébration de la Sainte-Messe, la récitation du chapelet, la pratique pieuse du Chemin de Croix ou d’autres formes de dévotion ». Une même indulgence leur est accordée s’ils récitent « au moins le Credo, le Notre Père et une pieuse invocation à la Vierge Marie » en offrant leur épreuve avec la volonté de remplir les conditions habituelles le plus tôt possible.

Dans les conditions actuelles, la Pénitencerie apostolique accorde aussi une indulgence plénière à ceux qui, pour faire face à l’épidémie, « rendent visite au Saint Sacrement, ou à une adoration eucharistique » dans le but de prier pour la fin de l’épidémie, le soulagement des souffrances et le salut des victimes de la maladie. Sont aussi concernées les pratiques de la lecture de la Bible si elle excède une demi-heure, du chapelet de la Divine Miséricorde.




Lire aussi :
Le Sacré-Cœur de Montmartre ferme, l’adoration eucharistique continue

Une indulgence plénière est par ailleurs accordée aux fidèles sur le point de mourir s’ils sont « dûment disposés » et qu’ils ont récités « quelques prières » de leur vivant. L’utilisation de la croix ou du crucifix est « recommandée » pour dispenser cette indulgence.

Tags:
Covid
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement