Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Mgr Gallagher alerte sur les atteintes aux droits de l’homme entraînées par la pandémie

Paul Richard Gallagher

RICCARDO DE LUCA / ANADOLU AGENCY / AFP

I.Media - publié le 24/02/21

"Toute limitation de l’exercice des droits de l’homme au nom de la protection de la santé publique doit découler d’une situation de stricte nécessité", a rappelé Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les relations avec les États de la Secrétairerie d’État, dans une vidéo relayée par Vatican News, ce mardi le 23 février.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Depuis maintenant un an, la pandémie a « des conséquences sur tous les aspects de notre vie », a constaté Mgr Paul Richard Gallagher ce mardi 23 février, à l’occasion de la 46ème session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies, à Genève (Suisse). Tuant de nombreuses personnes, elle a remis en question « nos systèmes sanitaires et économiques », a-t-il regretté, mais également « notre engagement en faveur de la protection et de la promotion des droits de l’homme universels ».

Les droits de l’homme sont parfois bafoués

« Nous devons redécouvrir le fondement des droits de l’homme afin de les mettre en œuvre de manière authentique », a plaidé le prélat britannique en rappelant que la Déclaration universelle des droits de l’Homme reconnaissait la dignité inhérente de chaque membre de la « famille humaine ». Il a ainsi déploré que certaines mesures imposées par les autorités portent atteinte à ces droits pourtant fondamentaux. « Toute limitation de l’exercice des droits de l’homme au nom de la protection de la santé publique doit découler d’une situation de stricte nécessité », a-t-il averti.


DOMINIKANIN, SZCZEPIONKA COVID

Lire aussi :
Covid-19 : ce dominicain tente de mettre au point un vaccin pour les plus pauvres

Selon lui, les droits des personnes vulnérables – « comme les personnes âgées, les migrants, les réfugiés, les populations autochtones, les personnes déplacées à l’intérieur de leur pays et les enfants » – sont parfois bafoués en raison de la crise actuelle. C’est pourquoi ces restrictions « doivent être proportionnelles à la situation, appliquées de manière non-discriminatoire et utilisées uniquement lorsqu’aucun autre moyen n’est disponible », a-t-il invité.

L’érosion de la liberté religieuse

Mgr Gallagher en encore souligné « l’urgence de protéger le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion », mis à mal durant cette pandémie. « La réponse mondiale à la pandémie de Covid-19 révèle que cette solide compréhension de la liberté religieuse est en train de s’éroder », a-t-il mis en garde. Appelant les responsables religieux à œuvrer pour la fraternité humaine dans le sillage de Fratelli tutti, il a enfin plaidé pour un retour au multilatéralisme « comme l’expression d’un sens renouvelé de la responsabilité mondiale ».


jeunesse et covid

Lire aussi :
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?

Tags:
CovidDroits de l'hommeLiberté religieuse
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement