Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Une émotion, une astuce de saint : canaliser sa colère avec François de Sales

shutterstock_1499303114-e1619788901524.jpg

Mary Long I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 04/05/21 - mis à jour le 14/12/21

Comment les plus grands saints ont-ils géré leurs émotions ? En lien avec Edwige Billot, auteur de « Et si les saints nous coachaient sur nos émotions ? » (Téqui), Aleteia vous propose de découvrir chaque jour une astuce de saint pour orienter une émotion selon le cœur de Dieu. Aujourd’hui, canaliser sa colère avec saint François de Sales. (2/5)

« J’ai compris que nous ne pouvions pas aller à la messe en laissant sur le parvis notre colère ou notre tristesse. Non ! Le Seigneur nous demande de venir vers Lui avec tout notre être », confie Edwige Billot, auteur de l’ouvrage Et si les saints nous coachaient sur nos émotions ? (Téqui). Passionnée à la fois par la dimension psychologique de l’homme et par les témoignages des saints, elle est convaincue que ces derniers ont saisi à quel point Dieu désire nous rejoindre au cœur de nos émotions. Si elles peuvent nous faire trébucher, elles peuvent aussi, à l’instar des saints, permettre de grandir et de prendre de bonnes décisions.

Mettre son cœur en garde

Connu pour sa douceur, saint François de Sales apporte un précieux témoignage exhortant à réprimer les premiers mouvements de la colère. « Montagnard au tempérament assez sanguin et bien trempé, il apprit si bien à se maîtriser qu’avec la grâce de Dieu, il devint un modèle de patience et de douceur », assure Edwige Billot. Saint François de Sales définit la colère comme une boursouflure du cœur, souvent accompagnée d’un « appétit de vengeance ».

Selon son expérience, le meilleur remède contre la colère est de s’exercer régulièrement à la douceur et de mettre son cœur en garde : si nous sommes capables de reconnaître notre colère avec calme et douceur, nous serons bien plus aptes à la maîtriser et à ne pas la laisser exploser. « Au premier ressentiment, ramasser promptement ses forces non pas brusquement ni impétueusement, mais doucement et sérieusement », écrit l’auteur de l’Introduction à la vie dévote. Voici la prière qu’il a écrite afin de demander l’aide du Seigneur pour trouver le chemin de la douceur lorsque la colère « s’allume en lui ». Une prière à réciter aussi bien dans les moments de paix qu’au seuil de la colère.

« Ô Seigneur, avec Ton aide, je veux m’exercer à la douceur dans les rencontres et les contrariétés quotidiennes. Dès que je m’apercevrai que la colère s’allume en moi, je recueillerai mes forces, non avec violence, mais doucement, et je chercherai à rétablir mon cœur dans la Paix. Sachant que je ne peux rien seul, je prendrai soin de T’appeler au secours, comme le firent les Apôtres ballottés par la mer en furie.

Enseigne-moi à être doux avec tous, même avec ceux qui m’offensent ou me sont opposés, et jusqu’avec moi-même, ne m’accablant pas à cause de mes défauts. Quand je tomberai, malgré mes efforts, je me reprendrai doucement et dirai : « Allons, mon pauvre cœur, relevons-nous et quittons cette fosse pour toujours. Recourons à la Miséricorde de Dieu, Elle nous viendra en aide » ». Ainsi soit-il.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la communauté de ses membres Premium ?

Inscrivez-vous !

(c’est totalement gratuit et sans engagement)

Tags:
colèreémotionFrancois de SalesSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale