Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 19 mai |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Un chemin de saint Jacques de Compostelle… depuis les Canaries

Santa-Lucia-de-Tirajana.jpg

@Islas Canarias

Eglise sainte Lucie à Tirajana, Gran Canaria.

Mathilde de Robien - publié le 17/07/21

Cette année jacquaire est l’occasion de découvrir une route de pèlerinage méconnue : le chemin de Saint Jacques canarien, sur l’île Gran Canaria.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

En cette année jacquaire (déclarée telle quand la fête de saint Jacques, le 25 juillet, tombe un dimanche), il n’y a pas de raison que seule la métropole espagnole fête le célèbre apôtre. Les îles Canaries aussi ont leur chemin de saint Jacques. Le seul chemin situé en dehors du continent européen, appelé le Camino de Santiago ou encore la Ruta Jacobea. Dans quelques jours, la ville de Gáldar s’apprête à célébrer la saint Jacques, et à accueillir les pèlerins qui auront traversé l’île, pendant quatre jours environ, du sud au nord jusqu’à la grande église de Santiago de los Caballeros.

Necropolis-de-Arteara.jpg
Nécropole d’Arteara.

Les touristes sont loin d’imaginer qu’à travers les dunes, les palmiers et les volcans qui peuplent Gran Canaria se dessine un chemin de pèlerinage. La tradition raconte que les colons espagnols, qui s’établirent sur l’île au XVe siècle, n’avaient pas les moyens de revenir sur le continent pour marcher jusqu’à saint Jacques de Compostelle, en Galice. Ils ont donc établi leur propre pèlerinage depuis l’église de Tunte, au sud, en direction de l’église de Santiago de los Caballeros, l’un des plus grands monuments des Canaries, avec ses trois larges nefs et ses quinze chapelles.

Santiago_de_los_Caballeros_-_rvr_3.jpg
Eglise de Santiago de los Caballeros

Si les sites touristiques de l’île se vantent de bénéficier d’une bulle papale qui aurait été décrétée par Jean XXIII en 1965 offrant l’indulgence plénière pour les pèlerins de Gáldar, cela est tout bonnement impossible dans la mesure où Jean XXIII est décédé en 1963. Si ce chemin de Compostelle ne manque pas d’intérêt, il ne permet pas pour autant d’obtenir l’indulgence plénière, comme c’est le cas à saint Jacques de Compostelle les années jacquaires.

Tags:
PèlerinageSaint-Jacques-de-Compostelle
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement