Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 24 mai |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

« Visiting Hours », la ballade pleine d’espérance d’Ed Sheeran

Fotograma del videoclip "Visiting Hours" (YouTube)

Capture d'écran YouTube.

Jesús Colina - Lauriane Vofo Kana - publié le 25/08/21

En dévoilant son dernier single jeudi 19 août, le chanteur britannique Ed Sheeran rend hommage à un de ses mentors récemment décédé. L'artiste y laisse entrevoir sa soif de retrouvailles dans l'éternité.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Ed Sheeran a signé, jeudi 19 août, son retour avec une ballade en toute simplicité. Loin de ses registres habituels, l’artiste a rendu hommage à son producteur, Michael Gudinski, décédé cet hiver. En dévoilant en vidéo son single « Visiting Hours », il évoque son désir de retrouver son « mentor » et imagine que le paradis dispose d’horaires de visite.

Lorsque ce 2 mars 2021, le chanteur britannique apprend la mort de son producteur et ami âgé de 68 ans, il plonge dans le deuil. Pourtant, la douleur se transforme progressivement et la joie de croire à une vie qui se poursuit au-delà de la mort et de la séparation s’installe. À travers sa composition, Ed Sheeran laisse s’échapper l’espérance de la foi dans laquelle il a baigné.

En effet, avant de fouler les scènes du monde c’est dans la paroisse catholique de ses parents que le jeune Ed commence à chanter. Pour rendre hommage à son ami, le chanteur a choisi une église comme cadre. On le découvre, illuminé par la lumière qui s’échappe de la rosace de l’église Saint-Stephen de Londres. Le morceau de trois minutes figurera dans son nouvel album =(Equals) qui sera dévoilé à l’automne.

Seulement un au revoir

C’est à Melbourne qu’Ed Sheeran l’avait interprété pour la première fois, à l’occasion des obsèques nationales de Michael Gudinski véritable star de la musique en Australie. Le Britannique livre dans sa chanson « Visiting Hours » ce qu’il aimerait partager en personne avec son ami défunt.

« J’aurais aimé que le ciel ait des horaires de visite, comme ça je pourrais juste passer et te demander conseil […] Je te dirais que j’ai peur de rater ma vie et [tu] répondrais “rappelle-toi que la réponse se trouve dans l’amour que l’on crée” ». L’espérance de retrouvailles dans l’éternité vient clore la ballade : « à la prochaine », lance-t-il à son mentor.

Tags:
Musiquevie eternelle
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement