Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Hubert Germain, dernier Compagnon de la Libération, est mort

WEB2-LIBERATION-AFP-000_9PK4Z8.jpg

Michel Euler / POOL / AFP

Hubert Germain, Compagnon de la Libération.

Agnès Pinard Legry - publié le 12/10/21

Dernier Compagnon de la Libération encore en vie, Hubert Germain est mort ce mardi 12 octobre à l’âge de 101 ans.

Il était le dernier Compagnon de la Libération encore en vie. Hubert Germain est mort à l’âge de 101 ans, a annoncé ce mardi 12 octobre la ministre des Armées, Florence Parly. Fils d’un général des troupes coloniales, Hubert Germain passait le concours d’entrée de l’école navale à Bordeaux au moment de la débâcle du printemps 1940. « Au bout de cinq minutes, je me suis dit: Mais qu’est-ce que tu fais là ? », expliquait-il en 2018. « Je me suis levé en disant à l’examinateur : Je pars faire la guerre ».

Engagé dans la Légion étrangère

Et la guerre il l’aura faite. Hubert Germain embarque à Saint-Jean-de-Luz, à bord d’un navire transportant des soldats polonais à destination de l’Angleterre et arrive à Londres le 24 juin 1940. Il intègre la Légion étrangère et combat en Syrie, en Libye où il est engagé dans les combats de Bir Hakeim, en Égypte, en Italie, en Provence, dans les Vosges et en Alsace. Il est blessé et décoré par le général de Gaulle fin juin 1944 en Italie.

En tant que dernier de ses représentants, Hubert Germain doit être inhumé au Mont-Valérien, principal lieu d’exécution des résistants durant la Seconde Guerre mondiale. Emmanuel Macron présidera la cérémonie d’inhumation le 11 novembre à l’Arc de Triomphe et au Mont Valérien, a annoncé l’Élysée.

Il faut aujourd’hui en France des braises ardentes !

« Quand le dernier d’entre nous sera mort, la flamme [de la Résistance, ndlr] s’éteindra », confiait Hubert Germain à l’auteur Marc Leroy dans son livre Espérer pour la France publié en octobre dernier. « Mais il restera toujours des braises. Et il faut aujourd’hui en France des braises ardentes ! »

Tags:
liberationresistanceSeconde Guerre mondiale
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement