Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le pape François et Joe Biden : que se sont-ils dit ?

Pope-Francis-meeting-with-US-President-Joe-Biden-AFP

HANDOUT / VATICAN MEDIA / AFP

I.Media - publié le 29/10/21

La rencontre très médiatisée du président américain Joe Biden et du pape François ce 29 octobre a donné lieu à une audience particulièrement longue de plus de 75 minutes. Mais que se sont-ils dit ?

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

Joe Biden, président de la première puissance mondiale est arrivé dans le plus petit État du monde à la mi-journée vendredi, escorté par un imposant cortège d’une dizaines de voitures blindées, sur une route bordée de patrouilles de police et survolée par un hélicoptère. Il était accompagné par son épouse et une délégation de dix personnes, dont le Secrétaire d’État Antony Blinken.

Après l’accueil protocolaire dont la retransmission en direct avait été annulée la veille, le pontife et le président se sont entretenus pendant un peu plus d’une heure et quart, un temps relativement conséquent noté par les observateurs. En comparaison, en 2014, Barack Obama avait échangé 50 minutes avec le pape argentin ; en 2017, l’entretien avec Donald Trump avait duré un peu moins de 30 minutes.

Les images diffusées à l’issue de l’audience ont laissé entrevoir une ambiance visiblement détendue. Les deux hommes ont même échangé quelques traits d’humour devant les caméras.

Pope-Francis-meeting-with-US-President-Joe-Biden-AFP

Pandémie, réfugiés, liberté religieuse

Le Vatican a précisé le menu des conversations dans un communiqué : l’engagement commun dans la protection et la sauvegarde de la planète ; la situation sanitaire et la lutte contre la pandémie ; les réfugiés et l’aide aux migrants ; ainsi que la protection des droits humains, y compris le droit à la liberté religieuse et de conscience. Dans un second temps, il a également été question d’actualité internationale, dans le cadre du G20 qui doit s’ouvrir le lendemain à Rome, ainsi que de la promotion de la paix dans le monde. 

D’après la Maison Blanche, Joe Biden a remercié le pontife pour sa défense en faveur « des plus pauvres et des victimes de la faim, des conflits, et des persécutions ». Il a aussi salué son action dans la lutte contre le changement climatique et son soutien aux campagnes vaccinales contre le Covid-19. Par la suite, le président américain a échangé sur d’autres thèmes avec le cardinal Parolin, notamment sur le Venezuela et sur Cuba.

Une chasuble de 1930

Pour cette première visite en tant que chef d’État, Joe Biden a offert au pontife une chasuble tissée à la main datant de 1930. L’ornement liturgique venait de l’église jésuite de la Sainte-Trinité à Washington, où le président catholique a assisté à sa première messe après sa prise de pouvoir, a indiqué le consulteur américain du Dicastère pour la communication James Martin. Le pape François a quant à lui remis au président des documents de son pontificat et une peinture sur céramique intitulée “Le pèlerin”.

Pope-Francis-meeting-with-US-President-Joe-Biden-AFP

En arrivant dans la cour Saint Damase, le président américain s’est exclamé : « c’est bon d’être de retour ! » Il s’agissait de fait de la quatrième visite de Joe Biden au Vatican. En 1980, bien que jeune sénateur de 37 ans et inconnu du grand public, il a passé 45 longues minutes avec le pape Jean Paul II. En 2011 et 2016, c’est en tant que vice-président de Barack Obama qu’il rencontrait Benoît XVI puis le pape François. 

Pas de cohérence eucharistique pour le pape

Selon l’agence américaine AP, Joe Biden, à l’issue de l’audience avec le pape François, a déclaré que la question de l’avortement n’avait pas été abordée. Interrogé par des journalistes qui lui ont demandé si le pontife avait déclaré qu’il pouvait continuer à communier, le président a répondu par l’affirmative.

Une réponse qui s’oppose à la logique de “cohérence eucharistique” prônée par une partie de l’Église catholique aux États-Unis, qui considère qu’un dirigeant politique n’embrassant pas dans son programme ou son action politique certains principes prônés par la doctrine catholique devrait se voir refuser l’Eucharistie. Depuis plusieurs mois, de nombreux évêques américains défendent cette ligne concernant Joe Biden du fait de son soutien à l’avortement.

Tags:
cop26États-UnisJoe BidenmigrantPape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale