Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 23 mai |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Carême 2022 : Enora ne met plus de beurre sur ses tartines

UNE-Serie-Careme-2022-1.jpg

Inna Dodor I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 04/03/22

Tout au long du Carême, Aleteia va à la rencontre de chrétiens qui ont choisi de donner une plus grande place au Seigneur dans leur quotidien. De beaux témoignages de foi, et des idées à la pelle pour préparer son cœur à la Résurrection du Christ.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Enora, d’origine bretonne, prend habituellement un réel plaisir à beurrer ses tartines le matin au petit déjeuner… Sauf pendant le Carême où elle se nourrit de pain nature, même quand il est dur. Un effort de Carême qu’elle poursuit depuis environ cinq ans, un des rares qu’elle arrive à tenir dans la durée. « Il y a quelques années, je m’étais promis d’être plus patiente avec les enfants, de ne pas m’énerver, mais pendant 40 jours, c’est impossible ! » s’exclame-t-elle, non sans humour.

« À chaque bouchée, c’est une prière qui monte vers Dieu. »

Pour cette mère de quatre enfants, professeur documentaliste à Amiens, se priver de beurre sur ses tartines est d’abord une manière de penser au Seigneur chaque matin. « J’ai un emploi du temps bien rempli, il m’arrive de m’endormir avant d’avoir fait ma prière le soir ! Alors tous les matins, je lui offre ce petit sacrifice. À chaque bouchée, c’est une prière qui monte vers Dieu. Cela me permet de me centrer sur Lui, sur l’essentiel aussi : avoir du pain au petit déjeuner. C’est un temps de prière quotidienne qui me rapproche de Dieu ».

Tags:
Carêmesacrifice
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement