Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 01 octobre |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Et si vieillir libérait la tendresse ? Des pistes pour rendre la vie plus belle

Article réservé aux membres Aleteia Premium
couple elder

wavebreakmedia / Shutterstock

Marzena Devoud - publié le 20/03/22 - mis à jour le 31/07/22

Dans la vie de couple, quand on avance en âge et que les corps se fragilisent, une autre voie est possible pour retrouver une intimité douce et joyeuse, rassure Marie de Hennezel, psychologue, en faisant ce constat : vieillir libère la tendresse. Des pistes pour laisser la place à davantage de tendresse et révéler le potentiel d’amour que l’avancée en âge rend possible.

L’entrée dans la vieillesse demande des renoncements. Parmi eux, celui d’une sexualité épanouie, du moins telle qu’impose le dictat de la jeunesse des corps sans signes de vieillesse. Pourtant, c’est là qu’une métamorphose discrète peut opérer et rendre la vie plus belle. Pour Marie de Hennezel qui travaille depuis plus de trente ans auprès des personnes âgées et étudie ces questions dans sa pratique, vieillir libère la tendresse. C’est ce que témoignent les personnes vieillissantes décrites dans son ouvrage Et si vieillir libérait la tendresse… « Avec le travail du temps et les changements du corps, il y a une évolution psychique, une sorte de déprise qui favorise la libération de la tendresse. C’est un énorme potentiel d’amour que l’avancée en âge rend possible », affirme la psychologue à Aleteia. Selon elle, dès la cinquantaine, chacun peut en faire l’expérience. Le désir emprunte alors des voies « nouvelles, inconnues », et fait découvrir « des expériences étonnantes » qui ouvrent « des espaces de grâce, des étreintes, des caresses, des regards, des mots doux » Une forme particulière du désir et une haute forme d’amour. Mais alors comment, quand on avance en âge, laisser de la place à davantage de tendresse ? Voici les pistes proposées par Marie de Hennezel :

1Choisir l’expérience « positive » de la vieillesse

EMERYTURA

C’est une question de choix entre deux expériences : celle de la diminution et de la perte, qui poussent à s’accrocher à la jeunesse, ou bien celle liée à l’image positive et inventive de la vieillesse. « En comprenant le paradoxe de la vieillesse, on va vivre les choses autrement et garder l’estime de soi. S’il la relation sexuelle chez les personnes âgées est moins pulsionnelle, elle est plus tendre et plus douce : elle est autre, ce qui peut signifier « féconde et heureuse », explique la psychologue. Considérer la vieillesse comme une expérience donc autre, féconde et heureuse, permet de s’ouvrir à ce qui peut survenir de nouveau. Pour y arriver, la curiosité de l’esprit et l’ouverture du cœur sont les deux vertus à cultiver. Et c’est là où la tendresse peut prendre une place royale.

Contrairement aux traditions orientales, le monde occidental associe la sexualité à la jeunesse. Quand on vieillit, on est alors interdit de sexualité. Pourtant, les témoignages des personnes âgées qui ont rencontré l’amour dans leur vie tardivement montrent que l’âge n’est jamais un obstacle. Leur relation passe par le corps. « Ils parlent d’une proximité charnelle, d’un corps à corps où l’organe sexuel n’est pas forcément impliqué », explique Marie de Hennezel. Mais c’est une proximité tendre et douce, avec le regard et la parole qui comptent beaucoup. Il s’agit d’une « communion sensuelle où la tendresse est au centre et la sexualité quasi contemplative », précise la psychologue. Pour l’accueillir et la donner, il faut être moins à la surface, entrer en profondeur et en intimité.

3Passer du corps que l’on a, au corps que l’on est

shutterstock_192317513.jpg

Le point important est de « faire le deuil de la jeunesse du corps, et d’avoir de la tendresse pour lui, car c’est ce corps qu’on va garder jusqu’à la fin », souligne la psychologue. D’où l’importance de l’aimer et d’en prendre soin. En vieillissant, on oublie que c’est un « corps vivant et animé pas des émotions qui s’expriment par des regards, des gestes, des caresses. Et quand il s’exprime encore mieux par la tendresse, c’est une découverte merveilleuse qui fait partie de l’embellie de l’âge » précise-t-elle.

4Puiser dans la force des mots

La tendresse, ce ne sont pas seulement des gestes, ce sont aussi des mots, la voix et sa tonalité qui les accompagnent. Rien de mieux que de recevoir des mots tendres par la parole ou par des messages écrits ou encore prononcés. Comme explique Marie de Hennezel, on touche alors une véritable « jouissance de la tendresse, qui peut transformer l’autre ». C’est donc un outil de création, de joie et de transformation.

5… Et celle des regards

A l’âge mature, la séduction change. Elle n’est plus dans l’emprise, mais elle passe par un regard plein de tendresse qui rayonne de bonté et de joie intérieure. Ce regard attire et rend la personne séduisante grâce aussi à son désir de vivre, de respirer, de rencontrer les autres, qui reste jusqu’au bout.

6Etre dans la contemplation

web-old-couple-embrace-bench-back-candida-performa-cc
candida-performa-cc

La contemplation mène à la tendresse, elle est tendre en elle-même, elle se manifeste quand on regarde un enfant qui joue, ou une personne qu’on aime. Beaucoup de personnes âgées, interrogées par Marie de Hennezel disent que la vieillesse est pour elles une aventure spirituelle, un vrai « voyage vers l’intériorité ». Certaines vivent même une vraie jeunesse intérieure, avec une ouverture vers le nouveau et un élan du cœur prêt à aimer tendrement. Un beau défi pour rendre la vie plus tendre et plus belle.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Sexualitétendressevieillesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement