Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 avril |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

À 12 ans, il collecte près de 300.000 euros pour l’Ukraine

Gabriel Clark

@clarkie_woodwork / Instagram

Cerith Gardiner - Bérengère Dommaigné - publié le 04/05/22

Du haut de ses 12 ans, Gabriel rêve de s’acheter un beau vélo. Comme il est doué de ses mains, il se dit qu’il va fabriquer et vendre des bols en bois pour financer son achat comme un grand. Mais sa démarche va devenir virale et le jeune garçon va transformer son rêve, l’argent récolté servira plutôt l’Ukraine !

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Gabriel Clark est un doux rêveur anglais de 12 ans qui aimerait bien s’acheter un beau vélo. Alors, comme il est également doué de ses mains, il décide de vendre des bols en bois pour financer l’achat de ce vélo. Au début du mois d’avril, son père Richard, réalisateur de télévision britannique reconnu, est touché par sa démarche et décide de donner un petit coup de pouce et de visibilité à son fils. Il demande alors à ses abonnés Twitter d’avoir la gentillesse de suivre Gabriel sur Instagram pour l’encourager. 

Touchés à leur tour par la démarche, les abonnés du papa jouent tellement bien le jeu, que le compte Instagram du jeune Gabriel passe de 6 à 250.000 abonnés en quelques jours ! Ce qui s’appelle un « succès viral »! Surpris dans un premier temps, Gabriel va réfléchir rapidement, et changer d’avis. Son rêve de vélo pourrait bien attendre après tout, car riche de sa nouvelle visibilité, au lieu de penser à lui, il va penser aux autres ! 

Un bol pour l’Ukraine

Avec les 20.000 commandes reçues pour ses bols en bois, « ce qui lui demanderait près de 32 ans à réaliser », confie son père, Gabriel va finalement réaliser un seul bol très spécial : « Le bol de Gabriel pour l’Ukraine », en gravant deux anneaux sur le bol aux couleurs de l’Ukraine, le bleu et le jaune. Il ouvre ensuite une page de collecte de fonds sur Just Giving, où les 14.000 inscrits sont invités à faire un don pour l’Ukraine, sachant qu’en échange, l’un d’eux sera tiré au sort pour gagner ce bol spécial. 

« Je suis absolument époustouflé par le niveau de soutien que mon bol et moi-même avons reçu. J’espérais à l’origine récolter 5.000 livres maximum (6.000 euros, ndlr) ! J’espère que cet argent permettra à Save the Children d’aider davantage les enfants touchés par le conflit en leur fournissant de la nourriture, de l’eau et un endroit sûr où dormir. » confie ainsi Gabriel. Son père Richard ajoute, « je n’ai jamais imaginé que mon tweet se transformerait en cette chose incroyable… d’une manière ou d’une autre, cela a permis aux gens de donner [plus de] 250.000 livres sterling (300.000 euros, ndlr) pour aider les enfants en Ukraine, c’est tout simplement incroyable ! »

Humble comme un autre charpentier célèbre

Quant à l’heureuse gagnante du bol, Renuka Chapman, elle s’est également confiée à Save the Children : « Lorsque Gabriel m’a appelée pour me dire que j’avais gagné le bol, j’ai été complètement bouleversée – je n’avais jamais gagné quoi que ce soit auparavant ! Ce bol sera l’une de mes possessions les plus précieuses. Il représente l’espoir, la compassion et la gentillesse… Il aura une place de choix dans ma maison. »

Le mot de la fin revient à Gabriel, qui confie comment le travail du bois l’aide à rester calme. Le collégien reste humble et se dit simplement très heureux de pouvoir aider les autres. Des vertus qui font penser à un autre charpentier très célèbre … !

Tags:
DonsGuerre en Ukraine
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement