Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 02 octobre |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Pauline Jaricot, déjà miraculée et maintenant bienheureuse ?

PAULINE-JARICOT-HEART-OF-A-MISSIONARY.jpg

Heart of a Missionary / Castletown Media

Aliénor Goudet - publié le 17/05/22

Le 22 mai prochain, Pauline Jaricot (1799-1862) sera béatifiée. Si on connaît bien à présent le miracle qui lui est attribué, moins de personnes savent qu’elle a également reçu la grâce d’être elle-même miraculée.

Dans sa jeunesse, Pauline Jaricot, bien que très croyante, est aussi fêtarde et vaniteuse. Mais à l’âge de 17 ans, le Christ s’adresse à elle par une voix intérieure et lui demande si elle veut se joindre à lui dans sa souffrance. Pauline accepte cette mission de tout cœur et se lance dans sa vie de laïque consacrée. Elle se fait catéchiste, aide les jeunes femmes à sortir de la prostitution, lève des fonds pour les missionnaires et propage la foi par tous les moyens. Elle est également victime d’une escroquerie qui l’endette jusqu’à la fin de sa vie. Et elle subit la calomnie et la colère de ses semblables. Malgré tout, elle poursuit sa mission jusqu’au bout. 

Pour son œuvre et ses vertus héroïques, Pauline Jaricot est déclarée vénérable en 1963 et sera bientôt béatifiée grâce aux témoignages de la guérison d’une enfant par son intercession. Ce qui se sait peut être moins, c’est que Pauline, elle aussi, a sans doute été guérie par l’intercession d’une sainte. 

La guérison de Mayline

C’est en 2012 que l’intervention de Pauline sauve la vie d’une enfant. Une petite fille de trois ans, prénommée Mayline, se trouve dans un coma profond avec des dommages cérébraux désastreux à cause d’un étouffement. Branchée à des machines pour l’aider à respirer, les médecins pensent que même avec l’assistance médicale, Mayline n’en à plus que pour quelques jours.

En apprenant la nouvelle, les parents de l’école de Mayline, avec Mgr Barbarin, archevêque de Lyon à l’époque, lancent une neuvaine à l’intention de la vénérable Pauline Jaricot. Le diocèse fête au même moment les 150 ans de la mort de Pauline. Et sans aucune explication, alors que ses parents se préparent à sa mort, Mayline reprend vie. Elle retrouve petit à petit la motricité et la parole, ainsi que ses capacités intellectuelles. À l’approche de Noël, elle quitte l’hôpital en pleine santé.

Une enquête est menée et en mai 2020, le pape François déclare le miracle authentique, ouvrant ainsi la voie vers la béatification de Pauline Jaricot. Selon ses biographes, Pauline pourrait bien être elle aussi une miraculée.  

Pauline, miraculée ? 

Vers 1835, Pauline est très faible et décide tout de même de faire un pèlerinage de Paray-le-Monial à Mugnano en passant par Rome, afin d’aller se recueillir sur la tombe de la jeune Philomène, une vierge martyre dont les ossement ont été retrouvés en 1802.  

À Rome, elle rencontre Grégoire XVI, qui a entendu parler de l’œuvre de Pauline et demande à la voir. Celle-ci est mourante, et implore le pape de canoniser Philomène si Pauline parvient à revenir à Rome. Il accepte, considérant que si elle se rétablit, il s’agirait d’un miracle. 

Contre toute attente, Pauline parvient à Mugnano en octobre où elle est chaleureusement accueillie. Le dimanche, au bord de la mort, elle est placée dans un fauteuil près des reliques et prie. Elle immobile longtemps et on la croit morte. Dès le lendemain, elle se lève. Au bout d’une semaine, elle retrouve des couleurs et marche. Sitôt, elle retourne à Rome pour demander à Grégoire XVI d’élever une chapelle pour Philomène. Émerveillé, le pape pousse l’étude de la cause et autorise le culte à sainte Philomène début 1837. 

Faute d’informations historiques vérifiables suffisantes, sainte Philomène sera supprimée du calendrier liturgique en 1961. Mais la guérison inexpliquée de Pauline laisse bien penser qu’elle aussi est une miraculée, guérie par l’intercession d’une petite sainte martyre.

Tags:
bienheureuseMiraclepauline jaricot
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement