Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 16 juin |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Deux films pour découvrir la vie de bienheureuse Pauline Jaricot

PAULINE-JARICOT-Heart-of-a-Missionary-Castletown_Media-1.jpg

Heart of a Missionary / Castletown Media

Bérengère de Portzamparc - publié le 19/05/22

Béatification oblige, plusieurs films retraçant la vie de Pauline Jaricot sont à l’affiche afin de faire découvrir la vie de la bienheureuse lyonnaise à l’occasion de sa béatification le 22 mai à Lyon.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Pour découvrir la vie de Pauline Jaricot, et comprendre son rayonnement dans le monde, les Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) ont produit deux films, un court-métrage disponible sur YouTube et un documentaire qui sera diffusé sur KTO ce dimanche 22 mai, jour de la béatification de Pauline à Lyon. 

1« Regarder d’en haut »

Court-métrage réalisé par l’agence Fides et produit par les Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM), Regarder d’en haut présente la vie et l’expérience de la foi de Pauline Jaricot racontée à travers les yeux et la vie de Claire, une jeune femme de notre époque. Étudiante à Lyon, Claire va découvrir la personnalité de Pauline et les spectateurs la suivent dans ses recherches, notamment sur tous les lieux par lesquels est passée la bienheureuse : l’église Saint Polycarpe, l’église Saint-Nizier ou encore la maison de Lorette à Lyon, mais aussi Rustrel, une petite commune de Provence où Pauline Jaricot avait fondé l’usine de Notre-Dame des Anges, avant d’être ruinée par des escrocs. Un film à voir jusqu’au bout afin de découvrir la jeune Mayline, miraculée à l’âge de 3 ans par l’intercession de Pauline, et le témoignage touchant de son père. 

L’objectif de ce court-métrage est de montrer la place centrale du Christ dans la vie de Pauline, tout en contribuant à l’évangélisation du public, en particulier les jeunes. Tourné par une équipe italienne, ce court-métrage a impliqué des jeunes du Chemin-neuf et des Œuvres Pontificales Missionnaires françaises. Le film est disponible en cinq langues afin d’être visionné dans le monde entier, là où l’œuvre de Pauline s’est propagée.

Regarder d’en haut, réalisé par l’Agence Fides, 35 mn, en accès libre sur YouTube et disponible en cinq langues.

2« Le cœur d’une missionnaire »

Soutenu par les Œuvres Pontificales Missionnaires USA, ce documentaire inédit sera diffusé dimanche 22 mai sur KTO. Réalisé par Tim Moriarty, il retrace la vie de la nouvelle bienheureuse et de son œuvre singulière. Lorsque Pauline Jaricot décède en 1862, la Société du rosaire vivant qu’elle a fondée compte 2,5 millions d’associés ! « 3.000 enfants prient le rosaire dans le diocèse », confie ainsi dans ce film, non sans fierté, le chancelier de l’archidiocèse de Dar el Salaam en Tanzanie. Infatigable travailleuse, traversée par des intuitions puissantes, Pauline va fonder plusieurs œuvres pieuses pour aider les missions d’évangélisation sur tous les continents, dont ce film témoigne grâce aux images des missions partout dans le monde. Pauline, qui avait à cœur la conversion « des peuples infidèles », a rayonné partout, alors qu’elle meurt ruinée dans un relatif anonymat. Découvrez la bande-annonce en anglais:

Le Coeur d’une missionnaire, par Tim Moriarty, documentaire, 52 min. Sur KTO  dimanche 22 mai à 21:30; lundi 23 mai 2022 à 10:56 ; mardi 24 mai 2022 à 14:32 ; mercredi 25 mai 2022 à 13:15 ; jeudi 26 mai 2022 à 12:20 ; vendredi 27 mai 2022 à 16:02 et samedi 28 mai 2022 à 8:35.

En partenariat avec

Logo OPM

Tags:
Béatification et canonisationCinémaLyonOPMPauline Jaricot
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement