Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 septembre |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Les anges gardiens peuvent-ils devenir des anges déchus ?

angel-2683072_960_720

pixabay

Anna Ashkova - publié le 01/07/22

Un ange gardien peut-il choisir du jour au lendemain de rejoindre Satan et par ce choix nous entrainer vers le Mal ?

Les anges déchus sont ceux qui ont refusé d’une manière définitive de servir le Bien absolu, qui est Dieu lui-même. Ils ont préféré se complaire dans leur propre splendeur et de se suffire à eux-mêmes. L’Écriture appelle cet épisode le péché des anges : « Dieu n’a pas épargné les anges qui avaient péché, mais il les a livrés, enchaînés aux ténèbres infernales, où ils sont gardés pour le jugement » (2P 2, 4).

Ces anges sont désormais démons : « L’Écriture et la Tradition de l’Église voient en cet être un ange déchu, appelé Satan ou diable (cf. Jn 8, 44 ; Ap 12, 9). L’Église enseigne qu’il a été d’abord un ange bon, fait par Dieu », précise le Catéchisme de l’Église Catholique (n° 391). Le rang de ces anges déchus peut-il cependant s’agrandir avec les anges bons, et plus précisément avec les anges gardiens ? 

Une question de temporalité…

La réponse à cette question est liée directement à la temporalité. Étant immatériel, l’ange ne peut se trouver dans le temps terrestre ni dans le temps de l’éternité car il n’est pas Dieu. L’ange se trouve donc dans un temps intermédiaire appelé l’ævum qui lui est propre. Dans ce monde, les décisions prises une fois le restent pour l’éternité. Par conséquent, il n’est pas possible pour les anges gardiens de changer d’avis et de rejoindre soudainement Satan. Les bons anges restent donc fidèles au Seigneur pour toujours. 

En revanche, les anges déchus peuvent « attaquer » l’homme. En effet, incapables de faire quoi que ce soit contre Dieu, ils tentent d’associer l’homme à leur révolte en l’éloignant du Seigneur. Et pour cela, « Satan lui-même se déguise en ange de lumière » (2 Co 11, 14). Toutefois, sa puissance n’est pas infinie. Comme l’indique le Catéchisme de l’Église Catholique : 

« Quoique Satan agisse dans le monde par haine contre Dieu et son Royaume en Jésus-Christ, et quoique son action cause de graves dommages – de nature spirituelle et indirectement même de nature physique – pour chaque homme et pour la société, cette action est permise par la divine Providence qui avec force et douceur dirige l’histoire de l’homme et du monde. La permission divine de l’activité diabolique est un grand mystère, mais « nous savons que Dieu fait tout concourir au bien de ceux qui l’aiment  » (Rm 8, 28) » (n° 395). 

et de liberté humaine

Il est également à noter que, bons ou mauvais, les anges ne sont pas des puissances indépendantes de Dieu qui agiraient sur notre volonté en contraignant notre liberté. L’homme conserve sa liberté. Cette dernière ne peut être entravée par un ange, qu’il soit bon ou mauvais.

L’erreur suivante peut progressivement s’immiscer dans l’âme de certains fidèles: le monde et la vie seraient soumis à des tensions démiurgiques, c’est-à-dire à la lutte incessante entre les bons esprits et les esprits mauvais, ou entre les Anges et les démons; l’homme serait alors terrassé par des puissances supérieures contre lesquelles il ne pourrait rien faire. Une telle conception a pour effet d’affaiblir le sens de la responsabilité personnelle; de plus, elle ne concorde pas avec l’enseignement authentique de l’Évangile à propos de la lutte contre le Malin; l’Évangile exige, en effet, du disciple du Christ la droiture morale, l’engagement pour l’Évangile, l’humilité et la prière.

Certains fidèles peuvent être tentés de considérer les événements de la vie quotidienne d’une manière schématique et simpliste, voire infantile, en rendant le Malin responsable de leurs difficultés, y compris les plus minimes, et, au contraire, en attribuant à l’Ange Gardien leurs succès et leurs réalisations positives; or, de telles interprétations n’ont aucun rapport, ou si peu, avec le véritable progrès spirituel de la personne qui consiste à rejoindre le Christ. (Directoire sur la piété populaire et la liturgie n° 217).

De ce fait, même si nos anges gardiens pouvaient passer du côté de Satan, cela ne voudrait pas dire que nous aussi y passerions.

Tendre, priant, contemplatif… Découvrez les plus belles médailles représentant l’ange gardien :

Tags:
Ange gardienDiable
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement