Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 février |
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

L’ouverture au Sud, le vrai sens de la béatification de Jean Paul Ier 

Denis Lensel - publié le 09/09/22

Auteur de "François le successeur – la complémentarité des papes" (Téqui, 2020), le journaliste Denis Lensel estime que le très bref pontificat du nouveau bienheureux Jean Paul 1er joua un rôle décisif dans l’ouverture de l’Église pour le continent latino-américain.

Savez-vous que Aleteia ne peut vivre que grâce à la générosité de ses lecteurs ?

JE DONNE

Aleteia a vraiment besoin de vous

En mettant en lumière la personne de Jean Paul Ier par sa béatification, le pape François a voulu souligner l’importance paradoxale de ce pape éphémère qui a indiqué la porte de l’hémisphère Sud de la planète à l’Église catholique : c’est l’humble pape Luciani, Jean Paul Ier, qui a demandé au jeune cardinal Ratzinger, le futur pape Benoît XVI, de le représenter en Amérique latine en étant son légat à un congrès marial en Équateur. Théologien déjà réputé dans le monde entier, l’archevêque de Munich souhaitait s’informer sur place des élans et des dérives de la « théologie de la libération » alors présente sur le continent latino-américain… 

Ultérieurement, devenu pape, Benoît XVI discernera dans ce continent les qualités pastorales de Jorge Mario Bergoglio, un jésuite argentin d’origine italienne et de spiritualité franciscaine, le futur pape François… François est l’héritier de Paul VI, le pionnier de l’écologie intégrale, Paul VI, le pape Montini, lui-même issu d’une famille d’esprit franciscain.

Transition vers l’international

Par son pontificat très bref de 33 jours, Jean Paul Ier a d’abord apporté une transition rapide vers un nouveau pontificat à l’ouverture internationale, celui d’un pape non italien, Jean-Paul II, le Polonais Karol Wojtyla : par ses cent voyages dans le monde entier, Jean Paul II a ancré l’Église dans ses dimensions universelles en la faisant entrer dans le IIIe millénaire. Et, après Paul VI, il a approfondi le dialogue entre le Nord et le Sud de la planète.

Jean Paul Ier a aussi été l’héritier et le successeur de Jean XXIII et de Paul VI. Jean XXIII, le pape Roncalli, ancien tertiaire franciscain, pionnier du concile Vatican II, il initia l’ouverture œcuménique au monde. (Comme Jean XXIII, Jean-Paul Ier a été Patriarche de Venise, la cité d’Occident tournée vers l’Orient…) Et Paul VI fut le premier pape grand voyageur parti aux quatre coins de la planète, jusqu’en Afrique Noire, en Asie — avec ses messes de Manille et de Hong-Kong — et lui aussi en Amérique latine, avec son message social prophétique de Medellin et de Bogota en août 1968.

Instrument de la Providence

À la fin du XXe siècle, Jean Paul Ier, Albino Luciani, lui-même issu d’une famille très pauvre, sensible au drame de la pauvreté du Sud de la Terre, a confirmé le message social international de Paul VI dans Populorum progressio, véritable charte du développement, ce « nouveau nom de la paix », un programme d’avenir pour le tiers-monde, au cœur de l’Église. 

En ce début de XXIe siècle, le pape François a donné la priorité au service de l’évangélisation des peuples, nommant à sa tête le jeune archevêque philippin de Manille, Luis Antonio Taglé, né d’une mère chinoise. Et ce mois-ci, il se prépare à partir au Kazakhstan, à deux pas de la Chine, « l’Empire du Milieu »… À travers même la brièveté de son pontificat, en confirmant en un éclair la direction de l’Amérique latine et l’importance de l’hémisphère Sud de notre planète, Jean Paul Ier a été lui aussi un instrument de la Providence de Dieu pour l’Église et l’humanité.

Pratique

François le successeur – la complémentarité des papes, Denis Lensel, Éditions Pierre Téqui, 2020, 414 pages,19 euros.
Tags:
Béatification et canonisationÉglisemissionnairePape Jean Paul Ier
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale