Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 19 avril |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Sur la route de Damas, l’inattendue conversion de Saul le persécuteur

La conversion de Saint Paul

Caravaggio, Public domain, via Wikimedia Commons

La conversion de saint Paul (Le Caravage).

Philippe-Emmanuel Krautter - publié le 01/11/22

Que s’est-il passé sur la route de Damas ? Un homme, nommé Saul, bien connu pour son zèle contre les premiers chrétiens, est parti depuis longtemps déjà sur le chemin menant vers la ville. Mais avant de parvenir à destination, le destin va bouleverser sa vie…

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Avant d’être connu sous le nom de Paul de Tarse, et saint Paul par son martyr, Saul né à Tarse au début du 1er siècle, capitale de la province romaine de Cilicie en Asie Mineure, est réputé pour son judaïsme intransigeant et sa ferveur à persécuter les premiers disciples de Jésus. Témoin complaisant de la lapidation d’Étienne qui fut le premier chrétien martyrisé, c’est sur la route de Damas que Saul s’engage après avoir demandé l’aval du grand prêtre afin de mater la foi nouvelle qu’il considère comme hérétique (Ac 9, 1-2)  :

« Saul était toujours animé d’une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur. Il alla trouver le grand prêtre et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il trouvait des hommes et des femmes qui suivaient le Chemin du Seigneur, il les amène enchaînés à Jérusalem. » 

Citoyen romain, sa connaissance du monde concerne autant le monde juif que romain. Fort de cet aval, Saul commence alors sa route de Jérusalem à Damas, près de 300 km et au moins 8 jours de marche…

La longue route de Damas

En entamant cette longue route, plus probablement à pied qu’à cheval – même si de célèbres peintres tel Caravage le représentent sur sa monture – Saul a une connaissance intime du voyage et connaît bien les coutumes des contrées qu’il visite. Ayant grandi dans une famille de pharisiens conservateurs, Saul s’enorgueillit à juste raison d’avoir une bonne éducation et une connaissance poussée du judaïsme pour lequel il a reçu une instruction rigoureuse.

La route est longue et le voyage épuisant vers le nord, en dépassant les collines de Samarie, la vallée de Jezréel avant de traverser la fertile vallée du Jourdain.

La route est longue et le voyage épuisant vers le nord, en dépassant les collines de Samarie, la vallée de Jezréel avant de traverser la fertile vallée du Jourdain. Mais la route ne se terminait pas là, restait encore depuis le lac de Tibériade à grimper la dure route menant à Damas juchée à 680 mètres d’altitude… 

La conversion inattendue

Le livre des Actes des Apôtres souligne que Saul était proche du terme de son voyage et approchait de Damas lorsqu’un événement inattendu survint : 

« … soudain une lumière venant du ciel l’enveloppa de sa clarté. Il fut précipité à terre ; il entendit une voix qui lui disait : “Saul, Saul, pourquoi me persécuter ?”. Saul, interloqué, ne comprend pas et questionne : “Qui es-tu, Seigneur ?” La voix lui révèle alors : “Je suis Jésus, celui que tu persécutes. Relève-toi et entre dans la ville : on te dira ce que tu dois faire.” »

Soulignons encore que cet événement extraordinaire ne touche pas seulement Saul. Le texte biblique précise, en effet, que si ses compagnons ne voyaient personne, ils entendaient également la voix qui s’adressait à Saul. Après s’être relevé de terre, Saul ouvre les yeux mais a perdu la vue et c’est aveugle, aidé par ses compagnons, qu’il entra finalement à Damas… 

Le reste de cet épisode biblique survenu sur la route de Damas est bien connu, Saul, resta privé de la vue pendant trois jours, nombre symbolique, sans manger, ni boire, jusqu’à ce qu’un  disciple nommé Ananie envoyé par le Seigneur le guérisse de son mal. Saul, baptisé alors à Damas, se nommera désormais Paul et sera l’instrument choisi par Dieu pour faire connaître son nom auprès des nations, des rois et des fils d’Israël…

Tags:
Chrétiens en SyrieSaint Paul
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement