Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 17 avril |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Où en est la cause de Mamma Margherita, la mère de Don Bosco ?

Mamamargarita

See page for author, Public domain, via Wikimedia Commons

Anna Kurian - publié le 28/01/23

Elle est considérée comme la “co-fondatrice” des salésiens, qui l’appellent Mamma Margherita. La mère de Don Bosco, Margherita Occhiena (1788-1856) est vénérable depuis 2006. Et beaucoup appellent de leurs vœux la béatification de cette laïque, souligne le postulateur de sa cause, le père Pierluigi Cameroni.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Épouse d’un veuf, mère de trois enfants dont un du premier mariage de son époux, veuve à l’âge de 29 ans, Mamma Margherita n’a pas été épargnée par les épreuves de la vie. La foi chevillée au corps, elle éleva seule sa progéniture et à l’appel de son fils prêtre, elle accompagna les premiers pas de l’ordre qu’il fonda au service des jeunes, dans une zone de la périphérie de Turin mal famée. 

Dans ses voyages et ses rencontres autour du monde, le père Cameroni, postulateur général pour les causes des saints de la famille salésienne, constate « un grand intérêt pour la cause de Mamma Margherita, pas seulement ici en Italie, mais un peu partout ». Il explique cet intérêt par « le rôle charismatique qu’elle a eu » et son expression « originale ». 

En effet, Mamma Margherita « est présente au début de l’œuvre salésienne, à Valdocco, et elle donne cette touche féminine, familiale, au charisme de Don Bosco. Elle marque de façon très forte le charisme salésien, au service des jeunes », note le père Cameroni. « Don Vigano, le successeur de Don Bosco, disait que l’Oratoire est né sur les genoux de Mamma Margherita », rappelle-t-il encore. 

Je pense que le pape François regarde cette figure de femme avec sympathie, dit le père Cameroni

La figure de Mamma Margherita « souligne l’importance du rôle de la famille, de la femme, de la maternité » dans « l’action éducative » et dans « la croissance et la maturité des personnes », affirme-t-il. Pour le postulateur, Mamma Margherita est « particulièrement actuelle pour les nouvelles générations », comme modèle de « maternité aimante, mais aussi exigeante, qui appelle à prendre ses responsabilités ».

Autre trait de la vénérable piémontaise : « elle n’était pas seulement la mère (biologique) de Don Bosco mais elle a aussi exercé sur lui une maternité spirituelle, l’accompagnant, veillant sur son sacerdoce, et sur sa mission éducative ». « Quand Don Bosco commence ses études au séminaire, Mamma Margherita lui rappelle l’acte de consécration à Marie, raconte le postulateur : quand tu es venu au monde je t’ai consacré à Marie, quand tu as commencé tes études je t’ai recommandé la dévotion à Marie, si tu deviens prêtre, diffuse la dévotion à Marie, sois tout à elle. » 

En outre, elle incarne la mission des laïcs « d’animer avec l’esprit de l’Évangile toutes les réalités du monde ». Un trait qui doit résonner pour le pape François, lui-même promoteur de la place des femmes dans l’Église. « Je pense que le pape François regarde cette figure de femme avec sympathie », dit le père Cameroni, qui se souvient de la visite du pontife argentin à Valdocco en 2015. 

Où en est la cause de béatification

Mamma Margherita a été déclarée « vénérable » en 2006, l’année du 150e anniversaire de sa mort. Actuellement, il faudrait la reconnaissance d’un miracle dû à son intercession, pour ouvrir la porte à sa béatification. « Il n’y a pas de miracle au sens strict en ce moment, mais des grâces nous sont signalées. Nous sommes en train de rassembler de la documentation sur un cas en Espagne, celui d’un enfant, pour voir s’il y a des éléments permettant de parler de miracle », explique le père Cameroni. 

« Aujourd’hui ce n’est pas si simple, c’est complexe du point de vue médical », glisse-t-il. En revanche, « il y a beaucoup d’attente », note le postulateur. « Espérons qu’arrive un signe d’en-haut qui confirme cette vie belle, vertueuse, et significative. » 

Lorsque Mamma Margherita est décédée d’une pneumonie le 25 novembre 1856, à l’âge de 68 ans, ce sont tous les jeunes de l’Oratoire qui l’escortèrent au cimetière en pleurant une « Maman ». Un nom que la tradition salésienne a gardé.

Tags:
Béatification et canonisationSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement