Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Convertie grâce à Instagram, Cristina devient bénédictine

DECLAUSURA

@monjasbenedictinasleon

Matilde Latorre - publié le 07/02/23

Cristina, jeune femme espagnole de 35 ans, était en proie aux doutes quant à sa vocation. Elle a finalement choisi d’entrer au noviciat en novembre 2022 après avoir entendu parler d’une communauté bénédictine sur les réseaux sociaux.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Le monastère des religieuses bénédictines de Santa María de Carbajal, à León (nord-ouest de l’Espagne) a récemment découvert que l’évangélisation en ligne pouvait porter des fruits ! Cette communauté a en effet accueilli une novice, Cristina Sanz, grâce à leur communication sur les réseaux sociaux. 

Âgée de 35 ans, Cristina vit à Guadalajara (Espagne). Psychologue de formation, elle a travaillé comme enseignante et assistante sociale. Elle s’est intéressée à l’École d’expérience religieuse que ces bénédictines proposent sur Internet. Sur Instagram, Facebook ou encore Twitter, les sœurs nourrissent régulièrement leurs différents comptes afin de se rendre visibles et d’inciter les jeunes femmes à s’intéresser à la vie consacrée. Il y a un peu plus d’un an, après avoir vu une de leurs publications, Cristina s’est lancée dans une formation en ligne. Elle s’est ensuite décidée à faire une retraite pour la compléter et avoir un véritable avant-goût de ce que constitue le quotidien d’une bénédictine. 

« Je suis arrivée au monastère il y a un peu plus d’un an et j’ai fait cette formation sans aucune intention de rester », se souvient sœur Cristina. « Je voulais simplement faire quelques jours de retraite », poursuit-elle. Cristina passe donc cinq jours dans le silence avec la communauté bénédictine. Elle y partage les moments de prière, de repas, et de travail. La jeune femme ne pensait à aucun moment à l’option « vie monastique » ! Pourtant, il semble que quelqu’un d’autre l’ait choisie pour elle. 

Une expérience de vie contemplative concluante

À la fin de la retraite, cette expérience de quelques jours de vie contemplative est tellement concluante que Cristina entre au noviciat début novembre 2022. « J’ai été très surprise et déconcertée », avoue-t-elle en se remémorant le moment où elle a compris qu’elle avait enfin trouvé sa vocation. « Étonnamment, j’ai embrassé cette invitation du Père avec une immense gratitude, librement et joyeusement », témoigne-t-elle. 

View this post on Instagram

A post shared by Monjas benedictinas León (@monjasbenedictinasleon)

Elle se prépare désormais à prononcer ses vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance, selon la règle de saint Benoît. Le tout dans une confiance aveugle devant la Providence : « Si Dieu a prévu ce chemin pour moi, c’est parce que c’est ce qu’il y a de mieux pour moi », affirme-t-elle. « Il est mon Père, Celui qui me connaît le mieux et qui m’aime le plus. »

Tags:
instagramInternetReligieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement