Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 16 juin |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

La foi inébranlable du créateur des Lego

LEGO

Shutterstock

Une église en Lego.

Madeleine Galek - Cécile Séveirac - publié le 11/02/23

Tout le monde connaît les Lego, mais tout le monde ne connaît pas l’histoire de leur créateur, Ole Kirk Christiansen. Ce Danois, père de famille protestant et menuisier de formation, a traversé bien des épreuves avant d'accéder à la consécration en inventant ses petites briques, et ce grâce à une foi profonde.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Vous les connaissez sans doute, ces fameux petits blocs colorés qui s’imbriquent les uns dans les autres, et sur lesquels il vaut mieux ne pas poser malencontreusement le pied. Avec un peu d’imagination, ils peuvent devenir une maison, une voiture, la Tour Eiffel, le Colisée ou encore le Titanic… Il s’agit bien évidemment des Lego. Mais saviez-vous que leur histoire cache aussi un véritable témoignage de foi ?

Ole Kirk Christiansen, créateur des Lego, est né au Danemark en 1891. Il est le dixième enfant de sa fratrie. Sa mère, Kirstine, décrit brièvement leur vie de famille dans son journal, qu’elle qualifie de « modeste mais heureuse, dans la confiance de la miséricorde de Dieu. » Le jeune Ole grandit ainsi dans une famille paysanne et pieuse, de confession protestante. À sept ans, il garde déjà les moutons et les vaches de la ferme paternelle et travaille dans les champs voisins pour aider ses parents à subvenir aux besoins du ménage. Plus tard, il devient apprenti menuisier de son frère et ouvre son propre atelier en 1916. Il rencontre sa future épouse, Kristine Sørensen, et devient le père de quatre petits garçons.

Ole Kirk Christiansen
Outils utilisés par Ole Kirk Christiansen

Sa foi, combinée à sa détermination et à son travail acharné, l’aide à surpasser des moments difficiles, tant sur le plan personnel que professionnel. Car d’épreuves, il n’en manque pas pour ce jeune menuisier. À 33 ans, sa maison et son atelier se consument dans un incendie d’une grande violence. Il reconstruit son atelier, trouve un nouveau foyer pour sa famille. Mais quelques temps après, il se voit contraint de mettre fin à son activité en raison de la crise de 1929. Le jeune artisan se retrouve sans revenus, et veuf, puisque son épouse décède brutalement à l’âge de 40 ans. 

La naissance des briques Lego

Si le sort semble s’acharner sur lui, Ole continue de faire preuve d’optimisme grâce à une bonne dose d’humour, et surtout grâce à la prière. Il se remarie quelque temps plus tard avec Sofie, âgée de 38 ans, grâce à laquelle il parvient à sauver son entreprise et à rembourser ses créanciers pour la reconstruction de son atelier. Ole se lance dans la fabrication de jouets en 1932, ceux qui deviendront les fameux Legos. Initialement faits de bois, ils ne seront fabriqués en plastique qu’en 1949. Il décrit dans ses mémoires cette opportunité « comme un don de Dieu. » Cette production s’amplifie et le père de famille en fait son activité, désormais prospère, jusqu’à ouvrir une usine de fabrication Lego. 

Ole Kirk Christiansen
Les premiers jouets produits par LEGO

Jusqu’à ce qu’advienne un nouveau malheur. « À trois heures du matin, raconte Ole dans ses mémoires, un des jeunes qui travaillait à l’atelier entre chez moi et crie : “L’usine est en feu !” Cette nouvelle fut déchirante. Je me suis arrêté un instant pour m’agenouiller devant Dieu. J’ai redit ma gratitude à Celui qui sait tout, et cela m’a donné la paix et la tranquillité de l’esprit. » Malgré cette grande perte, avec l’aide de sa famille, de ses employés et d’entreprises amies, Ole Kirk Christiansen reconstruit l’usine, et emploie même 40 personnes l’année suivante. À la tête de son entreprise, il partage sa foi en dirigeant tous les matins une prière avec ses employés. Il offre à chacun de ces derniers un exemplaire du Livre des Psaumes, estampillé du logo « Lego ».

C’est ainsi que son fils, Gotfryd, se souvient de lui : « Je suis convaincu que la foi de mon père en Dieu, qui transparaissait dans tout ce qu’il a fait, l’a aidé à traverser la tristesse et les difficultés qu’il a connues. Sa foi a fait de lui un homme courageux. Elle lui a donné le réconfort dont il avait besoin pour assumer ses nouvelles responsabilités, et la force de s’en sortir malgré les obstacles rencontrés. »

View this post on Instagram

A post shared by LEGO Visual History (@lego_visual_history)

En images : une Cité du Vatican en Lego

Tags:
créativitéFoijouets
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement