Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 février |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Les erreurs à ne pas commettre en amitié

CONFIDENCES ENTRE DEUX AMIES

ESB Professional / Shutterstock

Lucia Graziano - publié le 19/02/23

Saint Aelred de Rievaulx, un moine cistercien du Moyen Âge, a développé les caractéristiques d’une véritable amitié chrétienne.

Aelred de Rievaulx, moine cistercien anglais (1110-1167), avait une grande considération pour l’amitié. Il l’appelait « la plus grande consolation de l’âme humaine » et « une anticipation de la béatitude céleste ». Il lui a consacré un traité entier, intitulé L’amitié spirituelle – pour marquer la distance avec les amitiés mondaines – où il illustre les caractéristiques que devrait avoir, selon lui, une amitié. Il avertit également ses lecteurs des erreurs qu’il convient d’éviter pour profiter d’une véritable amitié.

RÈGLE N°1NE JAMAIS INSULTER UN AMI, SURTOUT EN PUBLIC

asertive

Déverser sa colère sur un ami est quelque chose qui, selon saint Aelred de Rievaulx « ruine la réputation de l’autre et éteint en lui la charité », surtout si la dispute a lieu en public, devant des spectateurs. Dans ce scénario, il n’y a que deux cas possibles : soit l’un ruine la réputation de l’autre en portant des accusations vraies et fondées (qu’il aurait mieux valu exprimer en privé avec une correction fraternelle), soit l’un souille l’autre en exprimant des affirmations fausses, partiales ou exagérées à son sujet (qui, cependant, auront tendance à être considérées comme vraies par tout témoin de la querelle, précisément en raison du lien entre les deux personnes impliquées). 

RÈGLE N°2NE JAMAIS RÉVÉLER LES CONFIDENCES D’UN AMI

WEB3 TWO WOMEN CAFE BAR FRIENDS GOSSIP SECRETS Shutterstock

Saint Aelred de Rievaulx est ferme sur ce point :

« Il n’y a rien de plus vil et rien de plus détestable, car cela ne laisse entre amis pas une once d’amour, de grâce, de suavité, mais emplit tout d’amertume, en l’arrosant du fiel du ressentiment, de la haine et du chagrin. »

Comme il est dit dans le livre de Ben Sira le Sage (27,21), « pour qui trahit un secret, plus d’espoir ! ».  

RÈGLE N°3SOYEZ TOUJOURS PRÊT À ADMETTRE VOS ERREURS

WOMAN

Personne n’est parfait. Même les meilleurs peuvent tomber dans l’erreur, peut-être à cause d’un jugement irréfléchi ou d’une divergence d’opinion. Il y a une attitude devant laquelle toute tentative de réconciliation meurt : c’est l’orgueil hautain. Selon le saint, ce vice « élimine le seul remède capable de réparer une amitié endommagée, à savoir l’humble aveu de sa faute ». En effet, il arrive fréquemment que l’orgueil soit la source même de nombreuses querelles. Il peut certainement arriver que des tensions, des désaccords et de graves divergences d’opinions surgissent entre deux amis ; mais cela ne serait pas, en soi, un obstacle insurmontable s’il conduisait à une discussion calme et non à une confrontation animée. 

RÈGLE N°4SI VOUS DEVEZ DIRE DES CHOSES, DITES-LES DIRECTEMENT À LA PERSONNE CONCERNÉE

TALK

« La méchanceté ultime qui dissout l’amitié est le dénigrement fait en secret, c’est-à-dire le coup traître par excellence », écrit Aelred. Il appelle cela une véritable trahison, « un acte agressif et choquant comme la morsure d’un serpent ». Il est rare qu’une amitié puisse se rétablir après un affront aussi vil et choquant.

Que pouvez-vous faire si vous avez un ami qui se comporte ainsi ?

L’exhortation de l’évangile à « tendre l’autre joue » n’est pas synonyme « d’approuver un tel comportement ». Il doit y avoir une limite à la tolérance, pour empêcher qu’un ami croit que certaines attitudes (pécheresses) sont tolérées avec un simple grognement et un haussement d’épaules. C’est du moins la conviction du saint qui conseillait fermement à ses lecteurs :

« Vous devez vous éloigner de celui que vous trouvez obstiné dans ces vices et vous ne devez pas le choisir comme ami ».

Si toutes les tentatives de réconciliation échouent et vous ne parvenez pas à amener votre ami à reconnaître son erreur, Aelred pense qu’il est bon de prendre gentiment ses distances. « Toutefois évitons les invectives, ajoute-t-il, car Dieu lui-même se vengera des fautes de l’autre. » En effet, saint Aelred de Rievaulx écrit :

« Si même celui que tu as aimé t’offense, ne cesse pas de l’aimer. Si sa conduite est telle, refuse-lui ton amitié, mais ne lui refuse jamais ton amour. »

Au contraire, il faut continuer à se comporter envers lui avec la même charité que vous souhaiteriez pour vous : « Prends son salut à cœur autant que tu le peux, soucie-toi de sa réputation et ne trahit jamais les secrets qu’il t’a révélés lorsqu’il était ton ami, même s’il a trahi les tiens ». C’est une règle d’or à ne pas oublier :

« Un véritable ami aime même ceux qui ne l’aiment plus. Il respecte ceux qui le méprisent et souhaite du bien à ceux qui le maudissent. »

Ces conseils des grands saints pour reconnaître une véritable amitié :

Tags:
AmitiéSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement