Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 13 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

[RECETTE] Omelette à la compote de pommes du temps de Thérèse de Lisieux

Omelette-apples-Shutterstock

© Art_Pictures I Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 07/03/23

Au temps de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, le menu au carmel était très sobre. Mais pour les jours de fêtes, les sœurs s’offraient des plats un peu plus élaborés, comme cette omelette à la compote de pommes.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Au temps de sainte Thérèse de Lisieux, les repas pris au carmel étaient très sobres. Les fruits et les légumes, le poisson et les œufs constituaient en général le menu des jours ordinaires. Et pour le carême, les sœurs n’avaient ni poisson ni œufs dans leurs assiettes. En revanche, pour les jours de fêtes, le menu était un peu plus élaboré, mais toujours sans viande (sauf pour les sœurs malades).

Les lettres de sœur Marie Guérin à son père, témoignent de ces festins. « Merci, merci… des bons plats de crème et des bouteilles de vin blanc », écrit-elle le 7 septembre 1895. Elle cite aussi des prunes, des galettes de sarrasin, des crêpes ou encore des beignets… Des plats que l’on retrouve encore en Normandie, tout comme l’omelette aux pommes. Le carmel de Lisieux a conservé la recette de ce dessert gourmand que sœur Geneviève (Céline) préparait les jours de grandes fêtes :

Omelette aux pommes

Ingrédients :
Pommes ; eau ; sucre ; œufs ; farine.

Le carmel ne donne pas plus de précisions sur les quantités, à ajuster selon le nombre de personnes.

Préparation :
1. Faire cuire légèrement les pommes pelées et coupées avec un peu d’eau et de sucre, et les mettre de côté.
2. Préparer l’omelette, avec les œufs battus dans de l’eau et un peu de farine, pour le volume et la tenue.
3. Répartir les pommes sur l’omelette et faire cuire le tout à la poêle.
4. Plier l’omelette.

Tags:
carmelRecetteThérèse de Lisieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement