Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 juillet |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les évêques allemands planchent sur des bénédictions pour les couples « qui s’aiment »

Same sex couple marriage

Ground Picture | Shutterstock

I.Media - publié le 12/03/23

Le chemin synodal allemand a voté à 93 % un texte d’action en faveur de la bénédiction des couples de personnes de même sexe et des couples de divorcés-remariés lors de la seconde journée de sa cinquième et dernière assemblée à Francfort, le 10 mars 2023.

Le texte « Célébrations de bénédiction pour les couples qui s’aiment » a pu être adopté du fait de l’abstention de 11 évêques allemands, comme l’a relevé avec satisfaction Mgr Georg Bätzing, président de la conférence des évêques d’Allemagne. Les évêques allemands ont demandé à un groupe de travailler à l’établissement des textes des bénédictions. Pour mémoire, Rome avait fait paraître en février 2021 un document interdisant catégoriquement les bénédictions pour les couples homosexuels.

Lors des débats précédant les votes, plusieurs intervenants ont souligné combien le texte ne faisait que reconnaître un état de fait, des couples homosexuels et de divorcés-remariés étant déjà bénis en Allemagne sans que cela ne soit autorisé. Une participante, Gudrun Lux, a affirmé que ce texte allait permettre « d’éviter les suicides » d’homosexuels. Pour le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich, l’adoption du texte ne pose pas de difficulté, l’exhortation apostolique Amoris Laetitia autorisant selon lui cette évolution.

Lui aussi favorable, Mgr Heiner Wilmer, évêque de Hildesheim, a donné en exemple les prières adoptées par les évêques flamands en septembre dernier. Présent en tant qu’observateur, l’archevêque d’Anvers, Mgr Johan Bonny, a d’ailleurs été invité à s’exprimer. Il a expliqué que les évêques avaient décidé de ne pas appeler ces prières ‘bénédictions’ « pour aider un peu le Vatican ». Très applaudi par l’assemblée, il a aussi affirmé que le pape François ne s’était pas opposé à leur initiative lors de la visite ad limina des évêques belges en novembre dernier, leur déclarant que cela relevait de leur responsabilité.

Une étape avant le mariage homosexuel ?

Plusieurs évêques avaient publiquement signifié leur désaccord avec le texte, notamment Mgr Stefan Oster, évêque de Passau, qui considère que les bases théologiques pour fonder le document sont insuffisantes. « La bénédiction ne sera qu’une étape » vers la revendication du mariage pour les homosexuels, a mis en garde l’évêque de Ratisbonne Mgr Rudolf Voderholzer.

Mgr Gregor Maria Hanke, évêque bénédictin d’Eichstatt, a pour sa part expliqué que l’adoption d’une telle mesure fait peser le risque de voir l’Église universelle se déchirer « de la même façon que cela a été le cas chez les anglicans ». Avant le vote, il a proposé de mettre cette décision à l’épreuve du synode sur l’avenir de l’Église. « Le synode mondial rejettera ce sujet », a prévenu un représentant de la communauté africaine en Allemagne, Emeka Ani.

Prédication des femmes à la messe

Dans la matinée, l’adoption d’un autre texte, intitulé « Proclamation de l’Évangile par les laïcs dans la parole et le sacrement », a créé de nombreuses tensions dans l’assemblée et considérablement retardé le programme du jour. Le texte, voté par 90% de l’assemblée, demande que les évêques allemands réclament à Rome un « indult » pour permettre aux laïcs, et en particulier aux femmes, de prêcher dans le cadre d’une célébration eucharistique, ce qui est habituellement réservé aux ministères ordonnés.

Le texte contenait d’autres revendications : la possibilité pour les non-ordonnés de célébrer des baptêmes ou des mariages, de recevoir la confession « dans le cadre de l’accompagnement spirituel », et de donner l’extrême-onction aux malades. L’évêque auxiliaire de Rottenburg-Stuttgart, Mgr Matthäus Karrer, a réussi à bloquer celle sur la « confession laïque », demandant qu’elle soit examinée dans le cadre d’un processus de consultation. Les autres sacrements pourront être désormais dispensés par les laïcs quand ceux-ci auront reçu une formation adéquate.

Ce blocage a provoqué la colère de certains représentants laïcs qui ont reproché aux évêques de ne pas faire suffisamment de compromis. « Sur les 20 millions de catholiques [en Allemagne, NDLR], vraiment peu sont des évêques », a affirmé le secrétaire du Comité central des catholiques allemands (ZdK) Marc Frings lors d’une conférence de presse à la mi-journée, provoquant l’agacement de Mgr Peter Kohlgraf, évêque de Mayence, qui a dénoncé un « chantage ».

Tags:
AllemagneÉgliseSynode
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement