Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Les robes de baptême qui se transmettent de génération en génération, une histoire de famille et de foi

baptism baby dress Shutterstock

© Gabriela Insuratelu I Shutterstock

Anna Ashkova - publié le 12/03/23

Du XIXe ou du XXe siècle, en broderie anglaise ou en dentelles, blanche immaculée ou plutôt crème, longue ou courte, parfois même avec un bonnet assorti… La robe de baptême de famille est un symbole très fort qui représente l’unité familiale et la transmission de la foi. Témoignages de familles où tous les baptisés revêtent la même robe de génération en génération.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Une robe blanche, longue et brodée. Au sein de la famille de Brigitte, cette tenue de baptême est la même depuis 1882. « Elle appartenait à mon grand-père », explique-t-elle. Chez Mathilde, 65 ans, la robe de baptême circule dans la famille depuis 1920. Une robe qui a vu quatre générations entrer dans la famille des enfants de Dieu, et qui a été portée par pas moins de 29 bébés à cette occasion. « La robe voyage beaucoup ! En décembre 2022, nous l’avons envoyée en Nouvelle-Calédonie pour faire baptiser un des bébés de la famille. Et un autre bébé a été baptisé au Vatican avec, mais pas par le Pape », sourit Mathilde. 

Du côté de Gabrielle, mère de quatre enfants, la robe de baptême familiale a connu une histoire similaire à celle de la famille royale britannique. Commandée par la reine Victoria, la robe de la famille royale a été portée par 62 « royal babies« , soit près de huit générations de têtes couronnées ou non. Mais en 2004, la reine Elizabeth II a mis un terme à cette succession, estimant que la robe avait fait son temps après 163 années d’exercice. La souveraine avait alors commandée une copie identique de celle-ci.

C’est ce qui s’est passé dans la famille de Gabrielle, à la différence que leur vieille robe à la broderie anglaise, détenue depuis très longtemps, « est partie dans une autre branche de la famille ». « Mais comme elle était très jolie, ma grand-mère a voulu en faire une copie pour que la même robe puisse tout de même continuer à circuler », précise Gabrielle, 47 ans. Qu’elle remonte au XIXe ou au XXe siècle, en broderie anglaise ou en dentelles, blanche immaculée ou plutôt crème, la robe de baptême revêt un symbole fort pour ces familles. 

Transmission de la foi et une unité familiale

Pour certains, il s’agit de la volonté de s’inscrire dans la continuité familiale de la foi. « Pour moi, c’est le fait de me dire que ce nouvel entrant dans la famille de Dieu n’est pas tout seul. Il est accompagné, non seulement par la communauté chrétienne en tant que nouveau baptisé mais aussi par sa famille. Il s’inscrit dans une histoire familiale », explique Gabrielle. Pour Rozenn, dont la famille utilise la même robe de baptême depuis plusieurs générations, utiliser ce vêtement l’inscrit, elle et ses enfants, dans la tradition familiale mais aussi dans une foi partagée. « Mes grands-parents, oncles et tantes, m’ont transmis la foi. Faire porter à un bébé de la famille notre robe de baptême est une manière pour moi de rendre visible la communion des saints en rendant ainsi présents les membres de ma famille déjà dans la joie du Ciel », explique-t-elle.

Pour Mathilde, grand-mère de 25 petits-enfants, c’est une question de transmission. « C’est ma mère qui nous a légué cette robe. Très pieuse, elle priait beaucoup pour ses enfants et petits-enfants. Faire porter cette robe aux membres de notre famille, c’est une façon d’honorer ma grand-mère, honorer ce qu’elle nous a transmis, non seulement la robe mais aussi la foi ».

Comme sa mère autrefois, Mathilde est « la gardienne » de la robe de baptême de famille. À chaque nouveau baptême, elle prend soin de la préparer pour le nouveau baptisé. Sa recette secrète : un lavage soigneux et un repassage attentionné, le tout parsemé de beaucoup d’amour. Brigitte, elle, tient à faire savoir à ses enfants et petits-enfants que leur robe, réalisée en tissu délicat, détient en elle l’histoire familiale. « Notre fille aînée en sera « la gardienne » et elle la transmettra à ses enfants, petits neveux et petites nièces lorsqu’ils deviendront parents à leur tour », explique-t-elle.

Que faire quand chaque famille a sa robe de baptême ? 

Quel stress quand le bébé est trop grand et ne rentre pas dans la robe ! Dans ce cas, la solution se trouve souvent dans le petit bonnet assorti parfois à la robe. C’est ce qu’a fait l’une des filles de Brigitte lors du baptême de sa fille. Certains recourent aussi au bavoir ou à l’écharpe de baptême. 

Et que faire quand chaque famille a « sa » robe de baptême ? Claire a trouvé une solution : « Dans ma famille nous avons deux robes héritées de ma grand-mère et de sa sœur. Il y a en plus une robe de baptême dans la famille de mon mari… J’aime faire perdurer des traditions et puis ce serait dommage de ne pas utiliser de si jolies robes ! Nous avons alterné, nos fils n’ont pas porté la même. » Un bon compromis pour transmettre l’héritage des deux familles ! Mais comme le fait remarquer Mathilde, « il n’y a pas que le baptême, il faut aussi penser à transmettre la foi après ». 

En panne d’idées de cadeaux pour un baptême ? Notre sélection d’objets originaux et inspirés :

Tags:
BaptêmeFamilletraditions
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement