Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Les clés d’une œuvre : Le Christ ressuscité et les saintes femmes au tombeau

fra-angelico

Manuel Cohen / Manuel Cohen via AFP

Le Christ ressuscité et les saintes femmes au tombeau, Fra Angelico,

Sophie Roubertie - publié le 08/04/23

Résumé de l’Évangile de Pâques, Le Christ ressuscité et les saintes femmes au tombeau est une fresque de Fra Angelico peinte pour ses frères moines. Le tombeau vide, le Christ y apparait en gloire : tout nous invite à la méditation du mystère de Jésus vivant.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Le tombeau est vide, l’ange apparaît aux saintes femmes : oui, le Christ est ressuscité et apparaît dans la gloire. Cette fresque de Guido di Pietro, plus connu sous le nom de Fra Angelico, orne une cellule du couvent dominicain de Saint-Marc, à Florence. Avant d’être un objet de musée, c’est d’abord une invitation à la prière et à la méditation de la vie du Christ. La présence en bas de la scène de Saint Dominique, fondateur de l’ordre auquel appartenait le moine artiste, en est le rappel.

FRA ANGELICO

« Le sabbat terminé, Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des parfums pour aller embaumer le corps de Jésus. De grand matin, le premier jour de la semaine, elles se rendent au tombeau dès le lever du soleil. » (Mc 16,1-2).

Ce sont quatre femmes que représente Fra Angelico. Les couleurs de leurs vêtements ont gardé toute leur fraîcheur, les mouvements et les drapés sont d’une grande élégance. Elles portent les onguents qui doivent servir à embaumer le corps de Jésus, comme un dernier hommage à leur Seigneur mort sur la croix avant le sabbat. Devant le tombeau vide, l’une d’entre elles, peut-être Marie-Madeleine, porte sa main en front en signe de désespoir. Où est Jésus, déposé dans une tombe creusée dans le roc, fermée d’une pierre ? C’est « un jeune homme vêtu de blanc » qui les accueille et donne l’explication attendue :

« Ne soyez pas effrayées ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Voici l’endroit où on l’avait déposé. » (Mc 16,6).

L’ange fait ici le lien entre la terre et le ciel, pointant d’une main le tombeau vide, montrant de l’autre le Christ. 

fra-angelico-detail3

Jésus apparait avec les attributs de la résurrection : la mandorle blanche, un drapeau blanc marqué d’une croix rouge. Il porte la palme du martyre. Aucun doute n’est possible quant à l’identification du personnage, reconnaissable à son auréole portant une croix rouge, qui n’est utilisée dans l’iconographie que pour le Christ.

fra-angelico-detail4

Nous sommes ici appelés, comme les saintes femmes, à suivre le Christ ressuscité. C’est cette voie tracée par la résurrection qui nous fait passer de la mort à la Vie.

Tags:
ArtsflorencePeintureRésurrection du Christ
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement