Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 19 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

La Dame de Pierre : genèse d’un spectacle grandiose sur Notre-Dame

LA-DAME-DE-PIERRE-ORCHESTRE.jpg

La Dame de Pierre

Répétition de l'orchestre.

Cécile Séveirac - publié le 19/04/23

Plusieurs représentations de La Dame de Pierre, spectacle hommage à Notre-Dame de Paris réalisé par Symphonia Productions, seront données à partir du 30 juin 2023 au Palais des Congrès de Paris avant une tournée dans toute la France. À sa source, un événement tragique, l’incendie du 15 avril 2019. Mais aussi la volonté farouche de centaines de jeunes de garder vivante cette cathédrale.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Faire revivre les tailleurs de pierre, Victor Hugo, Louis XIII ou encore Viollet le Duc, c’est le pari un peu fou que s’est lancé il y a quatre ans Corentin Stemler, metteur en scène et auteur du spectacle « La Dame de Pierre« , une fresque historique de la construction de Notre-Dame jusqu’à nos jours.

Cette idée prend racine dans la tête de ce jeune père de famille de 25 ans le 15 avril 2019, alors que Notre-Dame brûle sous les yeux effarés du monde. Corentin décide de déplacer des montagnes pour faire revivre celle qui semblait éternelle. « Mon premier réflexe a été immédiat : il fallait raconter l’histoire de la cathédrale pour la maintenir en vie », raconte Corentin Stemler à Aleteia. « L’incendie de Notre-Dame a créé un sursaut, un réveil de chacun. Je voulais que ce réveil soit non seulement patrimonial, mais aussi spirituel. Il faut reconstruire les pierres de Notre-Dame, mais aussi la rebâtir dans les âmes de nos compatriotes. »

Ceux qui réussissent les choses les plus incroyables sont ceux qui ont des idées folles. La Dame de Pierre était de celles-là.

Le jeune homme ne partait pas totalement de rien. Acteur bénévole au Puy-du-Fou, cette expérience a joué un rôle indéniable dans sa formation artistique, menée en parallèle de ses études de droit. En 2018, après avoir monté plusieurs troupes de théâtre éphémères, il veut voir plus grand et crée Symphonia Productions avec des amis. « Le but, c’était de faire des créations inédites qui racontent quelque chose, une partie de notre histoire, un événement, une personne, le tout avec une équipe de jeunes artistes », explique-t-il. Dès le mois de juillet 2019, Corentin Stemler travaille sur le synopsis du spectacle de Notre-Dame, qu’il a tout de suite voulu grandiose. « Dès le début, je me suis dit qu’il allait falloir être à la hauteur de ce sujet qui n’était pas comme les autres. Il y avait cette ambition de faire quelque chose d’unique. » Pour cela, Corentin ne vise qu’une chose, à savoir la plus grande scène de Paris, le Palais des Congrès. L’objectif derrière ce lieu de représentation : toucher un public très large. Les premières réactions ne se font pas attendre : « Le Palais des Congrès ? Tu es fou. Ça ne prendra pas. Vise plutôt une église ! »

L’idée d’un seul, l’affaire de tous

Pourtant, le jeune homme ne désarme pas. Il entame la mobilisation des troupes. Tout commence avec un groupe d’une dizaine de personnes. Progressivement, entre bouche à oreille et recrutement, l’équipe s’élargit. Beaucoup sont convaincus à la simple lecture du script. C’est le cas de Richard Liégeois, compositeur. Pour lui, la Dame de Pierre était une évidence : « C’était la suite logique de nos projets avec Symphonia, pour lesquels j’avais déjà composé. En janvier 2022, nous avons décidé de créer des musiques originales plutôt que d’utiliser des sons synthétiques. » C’est finalement un orchestre de 45 musiciens qui s’apprête à enregistrer la bande son du spectacle. 

©LaDamedePierre_-_Costumes_.jpg

En décembre 2021, Corentin Stemler présente son projet lors de la Nuit du Bien Commun à Paris. « L’argent demeure le nerf de la guerre. J’y allais pour lever 30.000 euros », se rappelle-t-il. « Nous sommes repartis avec 55.000 euros de dons de mécènes, ce qui nous a permis de lancer notre atelier de costumes, nos premières répétitions… Tout s’est accéléré à partir de là. Cela faisait deux ans que je parlais du spectacle. Quand on a vu la confiance qui nous avait été donnée via ce mécénat, nous nous sommes dits que nous n’avions plus le choix, il fallait aller jusqu’au bout. »

Notre-Dame rend notre troupe plus vivante que jamais, alors que je pensais que c’était notre troupe qui allait faire revivre Notre-Dame.

Le recrutement de la troupe se poursuit, malgré les confinements et autres restrictions liées au Covid qui retardent les avancées. 200 jeunes s’engagent finalement dans cette aventure. Certains n’ont aucune expérience du théâtre. « Mais tous y croient ! », s’exclame Corentin. « Ils sont tous extrêmement investis. La troupe porte vraiment le spectacle. Les choses sont plus belles parce que c’est devenu une aventure collective. On voit vraiment ce que peuvent faire 200 jeunes pour un idéal, c’est un foisonnement de créativité, d’énergie et même de courage.Notre-Dame rend notre troupe plus vivante que jamais, alors que je pensais que c’était notre troupe qui allait faire revivre Notre-Dame. »

©LaDamedePierre_1.jpg

Une difficulté demeure, celle de trouver un modèle financier stable au spectacle pour permettre à celui-ci de durer. Qu’à cela ne tienne, Corentin Stemler rencontre Édouard Vieilfault, directeur de l’investissement chez CredoFunding. Ce dernier est immédiatement convaincu. « J’ai lu le script et la réaction ne s’est pas faite attendre. J’ai été saisi d’une véritable émotion intérieure et j’en ai eu la chair de poule. J’y ai cru immédiatement. Je savais que ça allait être grandiose. L’ambition était forte, mais tout était préparé, c’était du cousu-main. Avec des moyens, cela ne pouvait que fonctionner », témoigne Édouard Vieilfault. La levée de fonds organisée de octobre 2022 à janvier 2023 ne le fera pas mentir : plus de 500.000 euros sont levés grâce à 153 investisseurs dont une large part de jeunes. Les soutiens affluent de toutes parts, y compris… De Notre-Dame elle-même ! Le nouveau recteur de la cathédrale, Mgr Ribadeau-Dumas, adhère tout de suite au projet de Corentin. « Ceux qui réussissent les choses les plus incroyables sont ceux qui ont des idées folles. La Dame de Pierre était de celles-là. »Les petits projets sans intérêt meurent. J’ai tout de suite su que celui-ci avait toutes ses chances », affirme pour sa part André Finot, responsable de la communication de Notre-Dame.

La Providence pourvoit

Derrière ces quatre années de travail acharné, pas de miracle, mais un œil bienveillant de la Providence, selon Corentin. « Quand nous avons fait face à des difficultés, je me suis dit : la Vierge Marie ne va pas nous lâcher. Cela ne m’a pas empêché de passer par quelques questionnements. Je me suis déjà demandé ce qu’il était attendu de moi : fallait-il aller au bout ? » La réponse semble être aujourd’hui évidente : plus de 10.000 spectateurs sont attendus pour les premières représentations, en juin et juillet 2023. Depuis ce tragique incendie, Notre-Dame n’a peut-être jamais été aussi vivante.

En Pratique :

Le spectacle La Dame de Pierre : 
Durée : 1h30
Tarifs : de 25€ à 65€.
À Paris : au Palais des Congrès, du 30 juin au 2 juillet 2023, à 20h30.
À Metz : aux Arènes de Metz, le 14 octobre 2023, à 20h.
À Reims : au Millésium, le 12 novembre 2023, à 15h.
Ouverture des dates de tournée 2024 prochainement.
Renseignements, réservations et billetterie

En partenariat avec

Tags:
ArtsNotre-Dame de Parisspectacle
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement