Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Marie-Alix Jeanson : « Le chapelet est toujours dans ma poche ! »

Famille-Jeanson

© Marie-Alix Jeanson

Anna Ashkova - publié le 27/04/23 - mis à jour le 09/08/23

Épouse de militaire, mère de famille et ancienne participante de l’émission Familles nombreuses : la vie en XXL, sur TF1, Marie-Alix Jeanson se confie à Aleteia.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Cela fait trois ans que la famille Jeanson a été révélée au grand public dans la première saison de l’émission Familles nombreuses : la vie en XXL, diffusée sur TF1 depuis le 10 juillet 2020. En participant à cette émission, cette famille avait envie de montrer qu’il est possible d’être une famille militaire, catholique pratiquante, nombreuse et surtout comme les autres. 

Sorties culturelles en famille, fêtes d’anniversaires, pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, achat et aménagement de leur première maison à la Sévénière, dans le Sud-Ouest de la France… et enfin leur déménagement à la Réunion où le père de famille a été muté. Au gré des épisodes, les Français ont découvert le quotidien de Marie-Alix, de son époux Alexandre et de leurs cinq enfants Mayeul (15 ans), Auxence (13 ans), Faustine (11 ans), Victor (10 ans) et Aloys (6 ans). Quelques mois après avoir définitivement quitté l’émission, car « toute bonne chose a une fin », Marie-Alix Jeanson se confie, depuis l’ensoleillée île de la Réunion, sur sa vie de mère de famille nombreuse, sa vie spirituelle et sa vie de femme. 

Aleteia : Comment vous en sortez-vous à la tête d’une famille nombreuse ? Faut-il que tout soit bien organisé ? Tout bien rangé ?
Marie-Alix Jeanson : Être à la tête d’une famille nombreuse n’est pas de tout repos, c’est certain ! Mais le quotidien peut être allégé grâce à une bonne organisation, un peu d’anticipation, de responsabilisation des enfants en fonction de leurs âges (et du conjoint !). Mon credo c’est de ne pas se laisser déborder ou submerger. Je préfère un petit peu chaque jour que beaucoup un seul jour.

Vous êtes mère de cinq enfants. Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre maternité ?
L’idée de la transmission, d’aider mes enfants à développer leur âme et leur intelligence chaque jour un peu plus. D’autre part, je m’émerveille des différences de tempérament, de  caractère alors qu’ils sont issus du même père et de la même mère. Je m’émeus aussi de l’amour inconditionnel que nous avons pour nos enfants, tels qu’ils sont, avec leurs forces et leurs faiblesses. 

Marie-Alix Jeanson

Votre participation à l’émission Familles nombreuses : la vie en XXL vous a-t-elle fait grandir en tant que mère et épouse ?
En voyant certains épisodes de l’émission, je me suis vue dans le quotidien, dans ma relation de mère et d’épouse. Nous avons rarement l’occasion de nous voir de l’extérieur. J’ai réalisé certaines choses et demandé pardon pour d’autres.

J’ai vu par exemple combien je pouvais manquer de patience ou de douceur envers mon conjoint, que je râlais trop pour un rien, je ne mettais pas de l’eau dans mon vin, ou que je pouvais ne pas être suffisamment à l’écoute de mes enfants. J’ai ainsi fait un travail sur moi-même pour corriger des défauts qui peuvent heurter mon entourage proche.

Vous avez beaucoup déménagé en famille au quatre coins du monde. Est-ce que cela a eu un impact sur votre famille et vos enfants ? Quels conseils donneriez-vous aux autres épouses/familles militaires ?
Par la profession de mon mari, nous avons déménagé dix fois en 17 ans, dont trois fois hors métropole. Chaque déménagement c’est une charge mentale conséquente, de la fatigue, un sacré bouleversement, plus ou moins facile à gérer. D’expérience, je peux dire plusieurs choses. 

La première c’est que nos enfants sont des éponges. Si vous leur présentez un déménagement comme une galère, ils le vivront comme tel. Si vous leur dites que c’est une chance, ils le vivront ainsi. La seconde c’est que c’est fatiguant, certes, mais c’est aussi une expérience de vie, une ouverture d’esprit, des lieux découverts, des rencontres, un dépassement de soi. 

Enfin, chaque déménagement est pour moi une occasion de repenser ma vie, revoir mes priorités, mes choix, pour moi-même, mon couple et mes enfants. J’ajouterai également que les liens de la famille se resserrent quand on est loin de nos repères, de nos familles élargies, de nos amis.

Famille Jeanson

Quel est le début d’une journée idéale pour vous ?
Le début de journée idéale pour moi c’est d’être levée avant mes enfants, d’avoir le temps de boire mon café seule et au calme. Je fais trois choses chaque matin : offrir ma journée au Seigneur, un bon café et écouter les infos !

Une pensée qui vous aide lorsque vous êtes de mauvaise humeur ?
Toutes les mères de familles connaissent des moments de mauvaise humeur, de découragement, et je ne suis pas épargnée ! Quand je dois répéter pour la dixième fois à un enfant de ranger ses affaires, quand les enfants se chamaillent dès 8h du matin ou pour une place dans la voiture, quand le verre de jus de fruit est renversé juste après avoir passé la serpillère… J’ai toujours en tête trois petites phrases qui me font relativiser les tracas du quotidien : « la vie est belle », « chaque jour compte » et « le bonheur se choisit ». Et dans ces moments- là, j’ai toujours également une pensée pour les femmes qui n’arrivent pas à avoir d’enfants.

Même un simple « Bonjour Seigneur » le matin, me rapproche de Dieu.

Quels saints vous aident dans votre quotidien de mère et d’épouse ?
J’aime beaucoup sainte Thérèse de Lisieux, si fragile et si forte à la fois. J’aime également beaucoup sainte Faustine (prénom de ma fille), qui a vécu un véritable dialogue avec le Christ durant des années.

Ce que j’aime chez ces deux saintes c’est la proximité qu’elles ont eue avec le Christ, une foi ancrée et chevillée, à chaque instant même dans les moments difficiles ou de doute. Le Seigneur est leur ami, leur frère, leur père, leur allié, leur confident. J’aimerais vivre cette proximité, cette intensité tellement dingue ! J’en suis loin mais je me dis que chaque moment de prière, aussi court soit-il, même un simple « Bonjour Seigneur » le matin, me rapproche de Lui !

Comment vous ressourcez-vous spirituellement ?
Le chapelet, toujours dans mon sac ou dans ma poche ! Même coupé en 15 tronçons, je le prie tout au long de la journée, pendant les courses, les conduites et les tâches du quotidien.

Pour finir, une citation qui vous inspire ?
« La mesure de l’amour, c’est d’aimer sans mesure », saint Augustin

Six saints patrons pour les familles nombreuses :

Tags:
FamilleMaternitéTélévision
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement