Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 juillet |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

[EN IMAGES] Les prêtres d’Île-de-France se sont disputé la « Patercup »

Patercup-match-2.jpg

François-Régis Salefran

Huit diocèses d'Ile de France se sont affrontés au cours du tournoi de football organisé par Holy Games le 19 juin 2023.

La rédaction d'Aleteia - publié le 20/06/23

À un an des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, l’Église catholique à Paris a lancé le premier championnat de football des prêtres d’Île-de-France, la "Pater Cup" (coupe des prêtres). Le 19 juin 2023, une centaine de prêtres se sont affrontés sur le terrain pour un tournoi de foot et de pétanque à Villepinte.

Quitter la chasuble liturgique pour enfiler un maillot de foot : c’est ce qu’ont fait les prêtres de huit diocèses d’Île-de-France lundi 19 juin 2023, à l’occasion du championnat de football lancé par l’Église catholique à Paris. Réunis à Villepinte, les prêtres se sont affrontés sur la pelouse pour décrocher le précieux sésame : la Patercup. Le tout en présence d’un invité d’honneur, et pas n’importe lequel : Wilfried M’Bappé, père du célèbre joueur du PSG, Kylian M’bappé.

Organisée par Holy Games, la mission de l’Église catholique pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le tournoi a débuté après une messe célébrée par Mgr Marsset, évêque auxiliaire de Paris. L’objectif de cette compétition : « rassembler les prêtres autour de la pratique sportive, leur donner l’occasion de vivre un moment fraternel et lancer leur mobilisation en vue des Jeux olympiques et paralympiques », indique le communiqué. C’est finalement le diocèse de Paris qui l’a emporté contre celui de Meaux en finale, bien que le score fut très serré avec une égalité 2-2. La victoire de Paris s’est donc décidée au tir au but.

EN IMAGES : Les diocèses d’Île de France se disputent la Patercup

Tags:
FootballPrêtreSport
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement