Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 30 novembre |
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

Est-ce qu’il reste des places pour participer à la messe du Pape à Marseille ?

Messe au stade vélodrome de Marseille

Nicolas TUCAT / AFP

Le stade Vélodrome de Marseille avec Notre-Dame de la Garde en arrière-plan.

Anna Ashkova - publié le 28/06/23

Alors que la venue du pape François à Marseille approche à grand pas, l’inquiétude autour des places restantes pour participer à la messe qu'il célébrera commence à monter chez de nombreux catholiques. Les places pour le stade de Vélodrome, qui peut accueillir 67.000 personnes, sont déjà quasiment toutes attribuées. Mais que ceux qui n’ont pas été assez rapides ne se découragent pas !

Depuis l’annonce de la visite du pape François à Marseille le 23 septembre 2023, les catholiques en France se réjouissent. Bien qu’il ne soit ni un voyage apostolique, ni une visite d’État, le déplacement du pape François à Marseille est extrêmement attendu. D’autant plus qu’il célébrera une messe à 16h45, au stade Vélodrome, pouvant accueillir 67.000 personnes. Une messe à laquelle tout le monde veut assister mais ne sait pas encore s’il pourra le faire, par peur de ne pas avoir de place…

En effet, des milliers de personnes se sont déjà préinscrites pour participer à cet événement important. Sur la base des pré-inscriptions réalisées au sein des paroisses, des mouvements et établissements du diocèse de Marseille et des directions diocésaines des pèlerinages pour les autres diocèses, des pré-inscriptions nominatives sont en cours jusqu’au 1er juillet. « Chaque structure bénéficie d’un nombre précis de places qui lui a été attribuée », indiquent à Aleteia les organisateurs des Rencontres méditerranéennes. Par exemple, le diocèse de Lyon disposait de 250 places. Pour ceux qui ne se situent pas dans un ancrage paroissial ou diocésain, il faut patienter, dans l’attente de connaître le nombre de places encore disponibles après la validation des listes nominatives. 

Des places pour les participants au congrès Mission

Début juin, Le Parisien affirmait qu’environ 60.000 demandes avait été enregistrées. Un chiffre que les organisateurs des Rencontres méditerranéennes se gardent bien de confirmer, laissant seulement entendre que « la jauge des inscriptions est très élevée ». Sans compter que depuis, le nombre de demandes à probablement gonflé. Et si chaque fidèle s’inscrit consciencieusement il n’a aujourd’hui aucune « garantie » de pouvoir participer à la messe du Vélodrome. Une incertitude qui rend de nombreux fidèles fébriles. Que ceux qui ne se sont pas encore inscrits se rassurent. Si la plupart des listes sont déjà closes, c’est le cas pour les diocèses d’Aix et Arles où les inscriptions ne sont plus possibles depuis le 15 juin, d’autres continuent encore à proposer des pré-inscriptions. C’est notamment le cas du diocèse de Paris. Par ailleurs, tous les participants du Congrès Mission Marseille ont la possibilité de s’inscrire également à la messe du Pape, d’ici le 30 juin. Enfin, dans les diocèses où la demande est forte, des listes d’attente ont d’ores et déjà été mises en place. 

Le nombre de places restantes dévoilé le 10 juillet

Les personnes sur les listes d’attentes, conscientes que tout le monde ne pourra pas assister à cette messe car le stade n’est pas extensible, ne perdent cependant pas espoir d’obtenir leur fameux sésame. Et il se pourrait qu’elles puissent l’avoir facilement puisque des doublons ont très certainement été enregistrés. « Les structures ayant enregistré des préinscriptions ont jusqu’au 1er juillet pour nous confirmer nom, prénom et adresse mail des préinscrits afin que nous puissions éliminer les doublons et établir le nombre précis de places restantes », note le service de communication des Rencontres méditerranéennes, précisant qu’un seul site officiel dédié aux Rencontres méditerranéennes permet de se renseigner sur le programme et la messe du pape François à Marseille. 

« Nous saurons autour du 10 juillet combien de places il nous reste. La troisième semaine du mois de juillet, les personnes préinscrites recevront une confirmation de leur inscriptions », indiquent encore les organisateurs. Le nombre de places restant sera communiqué par le biais de la newsletter du site des Rencontres méditerranéennes. Les diocèses et les paroisses vont également contacter les personnes sur leurs listes d’attentes pour leur attribuer des places s’il en reste. 

Des alternatives pour suivre la messe à Marseille

Une chose est sûre, aucun billet ne sera édité avant la première quinzaine de septembre par O.M. Opérations, gestionnaire du stade. Étant nominatifs, les billets ne peuvent être ni vendus ni donnés à quelqu’un d’autre, même en cas de maladie ou d’un autre empêchement privant la personne de la messe avec le Pape. Dans ce cas précis, les organisateurs conseillent de les prévenir en amont de l’impossibilité d’assister à la messe afin qu’ils puissent annuler le billet et l’attribuer à quelqu’un d’autre.

Mais que ceux qui n’auront pas de place ne se découragent pas, une réflexion est en cours pour mettre en place des solutions complémentaires afin que tout le monde puisse profiter de la messe. « Extensions en dehors du stade, écrans géants… Nous sommes en cours de discussion avec la ville et les services de l’État », précisent encore les organisateurs, ajoutant par ailleurs que la messe sera retransmise aussi à la télévision. Ceux qui ne se sont pas encore pré-inscrits ont donc encore quelques jours pour le faire et ceux qui sont déjà sur les listes d’attente doivent donc patienter et… prier.

Tags:
MessePape François à Marseille
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement