Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 22 avril |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Les Guetteurs, quand la louange rayonne au rythme du reggae

Le groupe Les Guetteurs

© Laure Ambroselli

Anna Ashkova - publié le 01/07/23 - mis à jour le 08/08/23

Après la sortie en juin 2023 de leur nouvel album, Fratoun, le fondateur et chanteur du groupe catholique Les Guetteurs, se confie à Aleteia. Cet été, les cinq musiciens sillonneront la France pour que la louange rayonne au rythme du reggae.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Puisant dans les racines de grandes stars (Bob Marley, Groundation, Steel Pulse, Spear Hit), Les Guetteurs semblent réconcilier depuis quinze ans le reggae français et la mystique. Issus des quatre coins d’Île-de-France et emmenés par leur charismatique et jeune chanteur Fratoun, 28 ans, ils sont l’emblème d’une génération qui guette les signes de Dieu et annonce son grand amour.

Après la sortie de leur nouvel album Roi, le 9 juin 2023, Les Guetteurs prendront part à de nombreux festivals chrétiens cet été : le Jesus Festival (le 9 juillet), le pré-camp des JMJ de Lisbonne (26 juillet), le Festival Christ en Scène (le 26 août). Au programme, des chansons qui transmettent un message d’espérance, de foi et d’amour ! À quelques jours du Jesus Festival, le fondateur du groupe Fratoun s’est confié à Aleteia. 

Aleteia : Quelle est l’histoire de votre groupe ? 
Fratoun : Quand j’avais 12 ans, j’ai ressenti un grand amour de Dieu lors d’une veillée de prière. C’était si puissant, un amour qui m’a inondé. Je suis ressorti de l’église avec une envie de témoigner de cet amour. Je faisais de la guitare et composais des chansons. J’ai donc proposé à mon frère, à l’époque âgé de 15 ans, de former un groupe de reggae. Nous écoutions du reggae depuis toujours, surtout le groupe chrétien Spir Hit. Cela m’a paru évident comme genre musical. 

Nous avons choisi le nom Les Guetteurs en référence à une parole du livre d’Ezéchiel (Ez 33, 7) :

Et toi, fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël.

Cette parole a résonné dans mon cœur. Nous sommes des guetteurs car nous guettons les signes de Dieu dans la vie de tous les jours et le retour du Christ. 

Le groupe Les Guetteurs
Le groupe Les Guetteurs en concert à la La Trinite à Paris, 13 juin 2023 à l’occasion du lancement de leur album Roi.

Au début, nous étions un groupe d’ado. Nous étions quatre : mon frère et un de ses amis, un ami et moi. Mais les deux premiers ont décidé de quitter le groupe et en 2010 il n’y a eu plus que mon ami et moi. Nous avons fait pas mal de concerts à deux et avons rencontré des artistes mais il nous manquait un bassiste et batteur. Nous sommes allés à Lourdes demander à la Vierge de nous les envoyer. Et en 2013, un ingénieur de son nous a présenté deux garçons, un bassiste et un batteur. C’est ainsi que notre groupe s’est formé et nous avons enregistré notre premier album en 2014. 

Où trouvez-vous l’inspiration pour composer vos chansons ?
Dans la vie de tous les jours, ça peut être la compagnie de certaines personnes, l’homélie d’un prêtre, la messe, un documentaire ou un film. Tout ce qui est beau. Je m’inspire aussi de la parole que j’essaye de lire régulièrement et qui empreigne mon cœur. Je fais des tests et ensuite je les mets en forme afin que ce soit beau, poétique, fin. 

Que désirez-vous transmettre à travers elles ?
L’amour de Dieu. Le fait qu’Il nous aime d’un amour inconditionnel. Nous sommes aimés par Dieu le roi, c’est d’ailleurs le titre de notre dernier album : Roi. Dieu et roi et nous sommes ses serviteurs.  

Nous guettons les signes de Dieu dans la vie de tous les jours et le retour du Christ.

Pensez-vous que la musique élève l’âme ?
Oui, c’est une solution de facilité pour toucher les cœurs. Elle sollicite beaucoup de choses comme l’imagination. Elle amène le cœur à prendre de la hauteur. Elle nous pousse à l’adoration entière du Seigneur. Ce n’est pas pour rien que le psaume 103 dit :

Je veux chanter au Seigneur tant que je vis ; je veux jouer pour mon Dieu tant que je dure.  

Est-ce un outil d’évangélisation pour vous ?
L’évangélisation est un désir profond de chaque chrétien, faire connaitre aux autres ce qui nous anime, touche notre cœur et nous rend heureux. C’est aussi la volonté de notre groupe : faire connaitre le Christ. Nous pouvons allier les deux. 

Nous sommes des gens assez simples, nous aimons faire de la musique et nous aimons Dieu. Notre but est de se mettre au service du Seigneur. C’est lui qui convertit, nous ne sommes que des passerelles. Nous ne faisons rien d’extraordinaire, juste des chansons mais on les fait bien ! 

Tags:
louangeMusique
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement