Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 24 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Pour sauver l’église de son village, un maire pédale jusqu’au Vatican !

PERIPLE-VELO-Stephane-Frere.jpg

Stéphane Frère

Stéphane Frère, maire de Bonnesvalyn (Aisne).

Kevin Tanguy - publié le 17/07/23

Stéphane Frère, maire de Bonnesvalyn, une commune de 250 habitants de l’Aisne, a décidé de se rendre au Vatican à vélo. Parti le 11 juillet, il espère récolter 70.000 euros pour sauver son église.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

750 kilomètres pour sauver l’église du village. C’est le défi que s’est lancé le maire de Bonnesvalyn (Aisne), un petit hameau de 250 habitants. Parti de Nice mardi 11 juillet, l’élu rural a enfourché son vélo en direction du Vatican. Son objectif : récolter des fonds pour la restauration de l’église du village, un édifice du XIIe siècle, en mauvais état et dont le coût des travaux s’élèvent à 700.000 euros. Heureusement, la commune a reçu des subventions à hauteur de 90% de part du département, de la Région et de l’État. Restait donc à Stéphane Frère de trouver une solution pour récolter 70 000 euros. 

Eglise_de_Bonnesvalyn.jpg
Église Saint-Martin de Bonnesvalyn.

Ce passionné de vélo n’a pas réfléchi très longtemps. « J’ai déjà traversé la France à vélo, j’ai également parcouru la Floride et la Californie », confie le maire de Bonnesvalyn à Aleteia. « Me rendre au Vatican à vélo était un rêve que j’avais en tête depuis très longtemps. C’était l’occasion pour moi d’allier ma passion avec une bonne cause. » L’élu prévoit de parcourir chaque jour près de 100 kilomètres. Vers 6h du matin, il grimpe sur son vélo et s’arrête vers 10h, puis reprend la route une fois la température plus clémente de 17h à 21h. Il profite de l’après-midi pour visiter la côte italienne. « C’est vraiment un coin magnifique. Je prends beaucoup de plaisir à faire ce périple », affirme le maire. 

L’église, « un lieu de vie »

Stéphane Frère souhaite remettre l’église au centre du village. « Mon objectif n’est pas seulement de restaurer l’édifice mais de le faire vivre ! », insiste-t-il. « Dans ma commune, l’église est un lieu de vie. Cela ne s’incarne plus forcément par le spirituel mais par l’organisation de concerts et autres événements culturels. » Grâce à son investissement, le maire a réussi à faire revivre la foi dans son village. Un baptême a été célébré après 20 ans d’inactivité, et le curé du secteur a accepté de venir célébrer deux messes par an en l’église Saint-Martin. Un véritable exploit dans ce territoire rural. 

L’arrivée au Vatican est prévue le 20 juillet avant de revenir en France le 23. Stéphane espère que son voyage suscitera un engouement autour du projet de restauration pour atteindre la somme manquante de 70.000 euros. Depuis son départ, il reçoit de nombreuses promesses de dons de la part de particuliers et de chefs d’entreprises de la région. Les réparations sont importantes : la toiture, le clocher, la tourelle, les pierres de taille, etc. Le maire de Bonnesvalyn espère pouvoir commencer les travaux en 2024. 

Tags:
Patrimoine
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement