Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 20 juillet |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

“Nous continuons à implorer le Seigneur”: les parents d’Émile se confient

emile.jpg

TWITTER

Emile, 2 ans, disparu depuis le 8 juillet.

Cécile Séveirac - publié le 29/08/23

Dans une interview à "Famille Chrétienne", les parents d'Émile, petit garçon de 2 ans disparu depuis le 8 juillet dans le hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), se confient pour la première fois dans les médias sur la souffrance endurée et leur parcours de foi.

Cela fait bientôt deux mois qu‘Émile, deux ans et demi, a disparu. Aperçu pour la dernière fois dans le hameau du Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence) où il était en vacances chez ses grands-parents, le petit garçon n’a plus donné signe de vie, suscitant une forte émotion au niveau national, et une vague de prières chez les catholiques. La famille, jusqu’ici demeurée silencieuse, a choisi de s’exprimer auprès de Famille Chrétienne. Dans un entretien, les parents du garçonnet, Colomban et Marie, se confient à cœur ouvert. Tous deux remercient la gendarmerie, les bénévoles et les juges d’instruction pour “leur investissement exceptionnel” dans la recherche de leur fils. L’enquête sur la disparition d’Émile a été élargie, le 21 août dernier aux faits criminels d’enlèvement de mineur de moins de 15 ans et de séquestration.

C’est bien joli de parler de la Croix, mais quand on y est… On dit souvent que Jésus nous aide à porter la Croix, mais nous, nous l’avons vraiment senti !

Fustigeant le traitement médiatique auquel la disparition d’Émile a été soumise, Colomban et Marie expliquent se raccrocher à leur foi, que beaucoup de médias sont, selon eux, dans l’incapacité de comprendre, voire tournent en ridicule. “Certains témoignages malveillants dans la presse font preuve d’une ignorance crasse […]”, déclare notamment la maman d’Emile. “Face au drame, nous sommes restés soudés avec nos familles et amis. Nous avons aussi l’impression que, au-delà de nous, c’est notre foi qui est ridiculisée. […] Ce sont de petites contrevérités, cela n’est peut-être pas très important, mais leur accumulation à la longue est révoltante. C’est douloureux de voir certains parler pour ne rien dire sur nous, alors qu’il s’agit de notre fils qui a disparu.”

Prière et espérance

Dans cette tempête médiatique, la famille d’Émile explique toutefois avoir trouvé espoir et réconfort dans le soutien massif, venu de toutes parts, qui leur a été immédiatement témoigné. “La solidarité a été très forte”, affirment-ils reconnaissants. “Tous les cercles ont répondu : professionnel, amical ; des villageois, des inconnus, sans considération d’origine, d’opinion ou de religion…”. Réaffirmant son attachement à la messe traditionnelle de leur diocèse, la famille d’Émile a tenu à assurer : “Nous prenons avec joie les prières d’où qu’elles viennent. Elles montent de l’entièreté du monde catholique et chrétien, et même au-delà. On ne fait pas le tri.” Colomban et Marie ont même reçu une invitation du cardinal Aveline pour participer à la messe du pape François, à Marseille, le 23 septembre. L’archevêque de Marseille les a appelés pour les assurer de sa prière.

“C’est bien joli de parler de la Croix, mais quand on y est… On dit souvent que Jésus nous aide à porter la Croix, mais nous, nous l’avons vraiment senti !”, confie encore la maman d’Émile. Si le couple “imagine forcément le pire”, il redouble aussi de prières. “Nous continuons à implorer le Seigneur. Nous ne tournons pas la page et nous continuons à espérer… Nous demandons à tous ceux qui veulent faire quelque chose pour nous de continuer à prier.”

Tags:
EnfantsFaits diversFamille
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement