Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

La suite de Laudato si’ sera une exhortation apostolique

MAIN TENANT LA PLANÈTE

© Bildagentur Zoonar GmbH - Shutterstock

I.Media - publié le 16/09/23

Lors de son audience générale, le 30 août 2023, le pape François a annoncé son intention de publier une suite à son encyclique "Laudato Si'", qui prendra la forme d'une exhortation apostolique. Elle sera publiée le 4 octobre.

À l’issue de l’audience générale du 30 août 2023, le pape François a confié avoir « l’intention de publier une exhortation, un second Laudato si » le 4 octobre. Le Pape a invité les catholiques à l’action en faveur de la « Maison commune », comparant la crise environnementale actuelle à une « guerre mondiale ».

Le Pape a annoncé l’ouverture du « Temps pour la Création », un mois de rassemblement œcuménique pendant lequel les Églises sont invitées à célébrer la Création et œuvrer à sa protection par des actions concrètes et la prière. Ce temps commence le 1er septembre et se termine le 4 octobre, jour de la fête de saint François d’Assise.

À cette occasion, le Pape a encouragé les catholiques à se tenir « aux côtés des victimes des injustices environnementales et climatiques ». Il les exhortés à agir pour que cesse « la guerre incessante à notre maison commune », insistant sur le fait qu’il s’agit d’une « guerre mondiale ». Le 21 août, le pape François avait annoncé à des avocats, qu’il recevait en audience au Vatican, son intention de publier une mise à jour de son encyclique Laudato si’ sur l’écologie intégrale. Quelques jours plus tard, le 25 août, il avait confié à la présidente de la Hongrie, Katalyn Novák, qu’il publierait ce texte le 4 octobre.

L’urgence climatique

L’encyclique Laudato si’, sur la sauvegarde de la Maison commune, datée du 24 mai 2015, est née dans le contexte des conférences des Nations unies sur les changements climatiques. Le pape François a souvent raconté la genèse de ce texte dont il avait parlé avec Ségolène Royal, alors ministre française de la transition écologique, lors de sa visite à Strasbourg en 2014.

« Elle m’a dit qu’elle avait entendu que j’étais en train d’écrire quelque chose sur l’environnement. Je lui ai répondu que oui, que je réfléchissais avec un groupe de scientifiques et aussi avec un groupe de théologiens. Et elle m’a dit cela : “S’il vous plaît, publiez-le avant la Conférence de Paris” », narrait le Pape en juin dernier. 

Rarement une encyclique n’a eu un tel écho, jusque dans des milieux éloignés du catholicisme mais préoccupés par l’urgence du réchauffement climatique. Au moment de sa publication, des dizaines de chefs d’État ont salué les prises de position du chef de l’Église catholique. 

Une encyclique sociale

Si Laudato si’ n’était pas la première encyclique à « s’inquiéter du problème », elle était la première « à prendre pour seul sujet l’écologie », souligne le dominicain Thomas Michelet, dans l’ouvrage Les papes et l’écologie (Artège, 2016). François s’est lui-même défendu d’avoir écrit une encyclique « verte », lui préférant le terme d’ »encyclique sociale ». Au-delà du militantisme écologique, c’est d’abord une conversion personnelle à laquelle appelle le Pape, pour qui la crise environnementale est inséparable d’une crise humaine. 

La publication de cette « suite » de Laudato si’ interviendra un peu moins de deux mois avant l’organisation de la COP28 de Dubaï aux Émirats arabes unis. Ce pays s’est imposé comme un partenaire du Saint-Siège sur la scène diplomatique depuis 2019 et la signature sur son sol du Document sur la fraternité humaine par le pape François et le grand imam d’Al-Azhar, Ahmed el-Tayyeb.

Tags:
EncycliqueLaudato siPape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement