Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi les prêtres portent-ils une chasuble ?

PRÊTRE-AVEC-PAROISSIENS-FR146422A-e1686926264409.jpg

Ref:146

Philip Kosloski - publié le 16/09/23

La chasuble est un vêtement sacerdotal à deux pans et sans manche avec une ouverture pour la tête que le prêtre revêt lors de la messe. Un vêtement liturgique qui n'a pas été choisi au hasard.

À la messe, le prêtre porte toujours un vêtement distinctif, orné de symboles, qui se décline en plusieurs couleurs différentes. Il s’agit d’une chasuble. Dès l’Antiquité, chaque fois qu’un prêtre célébrait le sacrifice de la messe, il enfilait un grand vêtement semblable à un poncho appelé casula (chasuble) qui recouvrait ses vêtements ordinaires. Ce vêtement tire ses origines dans la tenue romaine ordinaire d’un agriculteur. Celui-ci portait ce grand poncho pour se protéger du vent, de la pluie ou encore du soleil. Au IIIe siècle, il fut associé aux chrétiens. 

Au fur et à mesure que les tendances de la mode évoluent, la chasuble cesse d’être un vêtement ordinaire mais est toujours utilisée par les prêtres. Réservée aux membres du clergé, elle commence au VIIIe siècle à être ornée de manière à refléter sa fonction sacrée.

Si au début, la chasuble est grande et volumineuse, et nécessite de l’aide pour rassembler les nombreux plis afin de mieux faciliter les déplacements du prêtre, au fil du temps, sa forme est réduite. C’est ainsi que la chasuble de style « à dos de violon » s’est rependue au cours des derniers siècles.

La symbolique

Le symbolisme de la chasuble se retrouve exprimée dans la prière traditionnelle qu’un prêtre fait avant de l’enfiler :

Domine, qui dixisti : Iugum meum suave est, et onus meum leve : fac, ut istud portare sic valeam, quod consequar tuam gratiam. Amen

Seigneur, tu as dit : Mon jeu est doux et ma charge est légère : laisse-moi porter ce vêtement pour obtenir ta grâce. Amen.

La chasuble rappelle donc le « joug du Christ », et le fait que le prêtre est « un autre Christ » durant le sacrifice de la messe. Il « revêt l’homme nouveau, qui selon Dieu est créé dans la justice et la sainteté de la vérité ». (Ep 4, 24).

De plus, la chasuble symbolise le « vêtement sans couture » porté par le Christ lorsqu’il fut conduit à sa crucifixion. Cela accentue encore plus le lien entre le prêtre, la messe et le sacrifice de Jésus sur la Croix. Une ornementation courante de la chasuble est une grande croix sur le dos ou sur le devant du vêtement. La couleur de ce vêtement est coordonnée avec la couleur symbolique du temps liturgique ou de la fête. 

Voilà pourquoi l’Église conserve ce vêtement ancien, rappelant au prêtre (et au peuple) que la messe n’est pas un événement ordinaire, mais un événement sacré.

Les couleurs des vêtements liturgiques :

Tags:
LiturgieMessePrêtre
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement