Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 22 février |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Une méthode surprenante pour faire son examen de conscience

web2-woman-lost-in-thought-shutterstock_178514324.jpg

By Nadino/Shutterstock

Edifa - publié le 11/06/20 - mis à jour le 20/03/23

Il peut parfois être difficile et pénible d’énumérer ses péchés lors de son examen de conscience. Pour mieux les percevoir, pourquoi ne pas commencer par reconnaître ses bonnes actions et rendre grâce pour l’action divine dans sa vie ?

Entre nos emplois du temps souvent surchargés et la crainte d’avoir une – trop – longue liste de péchés à reconnaître, il n’est pas toujours évident de faire son examen de conscience ! Et si une clef pour y arriver consistait à le pratiquer… dans la louange ? C’est en effet dans la lumière, l’action de grâce pour les bienfaits de Dieu, qu’on peut le mieux percevoir ses misères, ses résistances et ses refus à l’amour, et non dans une culpabilité accusatrice. On appelle cette méthode la confession dans la louange.

Remercier le Seigneur pour mieux voir ses péchés

Saint Ignace le suggérait dans ses Exercices, prenant comme premier point l’action de grâce (Ex. Spir. n°43) :

« Seigneur, je veux d’abord Te remercier parce que Tu m’as aidé, j’ai pu me rapprocher de telle personne, je me sens plus serein, j’ai dépassé un moment difficile, j’ai pu mieux prier ».

Remercier Dieu pour ce qu’on est, pour son don, sous forme de dialogue, de prière, de louange, c’est reconnaître ce qui maintenant donne de la joie. On est content de telle ou telle chose, passée ou présente. Il est important qu’elles émergent devant le Seigneur car on reconnaît ainsi et rend grâce au Seigneur pour sa bonté et sa miséricorde. On n’en verra que mieux, alors, tous ses manquements à l’amour.

Luc Adrian 

Tags:
consciencelouangeSpiritualité
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite