Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 17 août |
Sainte Claire de Montefalco
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Couple : quatre étapes pour faire des retrouvailles le soir un moment de qualité

MAŁŻEŃSTWO

Inside Creative House | Shutterstock

Anna Ashkova - publié le 12/12/21

Dans le tumulte du quotidien, il n’est pas toujours évident de se retrouver le soir entre conjoints. Pourtant, quelques bonnes habitudes permettent de passer un moment de qualité en couple après une journée chargée.

Après une journée bien remplie, voire stressante, chaque conjoint arrive à la maison fatigué, avec, dans son sac, beaucoup de choses vécues sans l’autre et des attentes pour la soirée. Alors comment se rejoindre, s’accueillir, s’écouter pour que le lien puisse se retisser et ne pas s’effilocher faute de temps et de disponibilité ? Réponse avec quatre conseillères conjugales et familiales du cabinet Mots Croisés, Mayalen Brault (Metz), Bénédicte Lucereau (Normandie), Nathalie de Castries et Laurence de Saint Vincent (Paris), qui livrent à Aleteia de précieux conseils.                                                                                                                    

1Le matin

« Les retrouvailles du soir commencent par la qualité de notre relation du matin », expliquent les spécialistes. Ainsi, avant de se quitter le matin, on peut dire quelques phrases simples à son conjoint comme « Bonne journée » ou « Je penserai à toi pour telle raison… ». Des phrases qui créent une connexion discrète et énergisante qu’on peut garder pour la journée dans son cœur afin de mieux se retrouver le soir. Des petits messages d’encouragement sont aussi bienvenus dans la journée, surtout si on sait que l’autre a une journée importante en perspective (entretien d’embauche, rendez-vous avec un client, réunion avec la direction…). 

2Avant de passer la porte de chez soi

Le soir, sur le chemin de retour, il est bon de se demander dans quel état on est : nerveux, agacé, heureux, calme, épuisé, triste… Et se poser quelques questions : « Qu’est-ce que j’attends de l’autre ? De quoi aurais-je besoin en priorité ? De repos, d’un baiser, des bras de mes enfants, d’un sas de décompression, d’un bain pour me détendre ou juste de silence pour me retrouver … ». 

Selon les conseillères conjugales, « cela aide à mettre des mots sur ce qui nous encombre, nos préoccupations, nos soucis et les mettre de côté comme on suspend son manteau dans l’armoire ». Il sera toujours temps d’en parler à l’autre, la délicatesse est de différer parfois le moment car on ne sait pas si l’autre est en capacité de recevoir ces impressions négatives après sa journée de travail. Et pourquoi ne pas se souvenir plutôt d’un bon moment de la journée, une joie, une rencontre, une conversation qu’on désire partager à celui ou celle qu’on aime ? 

Avant de passer la porte de chez soi, il faut aussi se préparer à trouver du désordre, entendre des cris des enfants. « L’important est de garder son calme et de rentrer tranquillement avec le sourire », encouragent les spécialistes. Enfin, il ne faut pas oublier de se déconnecter pour être le plus disponible à l’autre. Et pour cela, pourquoi ne pas ranger son téléphone dans un tiroir ou une boîte prévue à cet effet afin de ne pas être tenté de le consulter ? « La télévision et les téléphones éteints favorisent l’intimité et la reconnexion à l’autre », glissent les conseillères conjugales.

3En passant la porte de chez soi

Une fois la porte franchie et le « manteau » des préoccupations suspendu, on peut saluer ses proches, en commençant par son conjoint, car c’est important que les enfants voient l’amour de leurs parents s’exprimer. Puis, il est bon « d’observer ce qui se passe autour de soi : l’atmosphère est-elle fluide, tendue, joyeuse, efficace ? Quels sont les besoins urgents, quelle pourrait être mon aide ? », notent les expertes. 

4Une fois que les enfants sont couchés

Pour profiter d’un moment à deux, il est bon que les enfants soient couchés. Et pour ce faire, une certaine discipline s’impose. Les horaires doivent être respectés et les enfants doivent savoir qu’il y a un temps pour eux et un temps pour les parents. Quoi de plus sécurisant pour les enfants que de voir que leurs parents sont bien ensemble et ont envie de se retrouver ? 

Faire le diner, remplir le lave-vaisselle ou étendre le linge à deux, c’est déjà grappiller un petit moment pour se parler, partager et rire ensemble.

« Prendre un temps de qualité chaque jour, c’est créer un cocon pour le couple, se rejoindre, se faire du bien et puiser de l’énergie », expliquent à Aleteia les conseillères conjugales et familiales. Pour cela, il suffit parfois juste de s’asseoir côte à côte ou face à face et se regarder, sans rien dire (tellement de choses passent dans un regard !). Le moment de qualité en couple c’est aussi partager un petit verre ou un diner en apportant ce qu’a été la journée de chacun, en faisant des projets ou simplement en savourant le bonheur d’être là juste tous les deux. C’est aussi à ce moment-là qu’on peut se raconter ses journées respectives, en veillant à poser à l’autre des questions ouvertes.

« Et quand il n’est pas possible de s’arrêter vraiment, faire le diner, remplir le lave-vaisselle ou étendre le linge à deux, c’est déjà grappiller un petit moment pour se parler, partager et rire ensemble », précisent les quatre spécialistes. Surtout, il ne faut pas oublier que la durée du temps passé en couple sera adaptée à la disponibilité de chacun. « Il peut prendre juste quelques minutes, toute la soirée ou bien se poursuivre dans la chambre conjugale pour continuer à partager une intimité », concluent les conseillères. 

Tags:
CoupleFamilletravail
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement