Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 juillet |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Carême 2022 : En dépression, Ermeline s’efforce à mieux se nourrir

UNE-Serie-Careme-2022-12.jpg

Karpenkov Denis I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 21/03/22

Tout au long du Carême, Aleteia va à la rencontre de chrétiens qui ont choisi de donner une plus grande place au Seigneur dans leur quotidien. De beaux témoignages de foi, et des idées à la pelle pour préparer son cœur à la Résurrection du Christ.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, l’effort de Carême d’Ermeline consiste à… manger. Agée de 25 ans, célibataire, Ermeline traverse une période de dépression. Elle est en contrat d’apprentissage dans une entreprise, et cela ne se passe pas bien. Elle ne voit pas l’intérêt de se nourrir, n’a pas la force de cuisiner et perd progressivement l’appétit. « Mais on ne peut pas se passer de s’alimenter, sinon on ne fonctionne pas correctement », réalise-t-elle. Parallèlement à un suivi médical, elle choisit, comme effort de carême, de cuisiner et de se nourrir correctement. « C’est un effort que j’étais incapable de faire juste pour moi, mais le fait de l’offrir au Seigneur est une bonne motivation. Je le fais pour le Seigneur, et aussi pour mes proches, afin de redevenir une personne sur laquelle les autres peuvent s’appuyer, car j’étais en train de me retirer du monde ».

Un effort qui lui demande de sortir de sa torpeur, aller faire les courses, suivre une recette… Une manière, en quelque sorte, de retrouver sa dignité, de prendre soin de ce corps que Dieu lui a donné. « Un Carême difficile », confie la jeune femme, « à la recherche de la joie du Ressuscité », qui passe, entre autres, « par le goût des aliments ».

Tags:
AlimentationCarêmeDépression
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement