Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 02 octobre |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Mariage : que mettre dans sa déclaration d’intention ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
love-couple.jpg

Syda Productions I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 29/04/22

Au cours de la préparation au mariage, vient le moment de rédiger sa déclaration d’intention, une lettre personnelle qui témoigne de la volonté de chacun des fiancés de se marier. Concrètement, que faut-il écrire ? Quels sont les éléments à ne pas oublier ?

Si à première vue la rédaction de sa déclaration d’intention peut paraître rébarbative (« on s’aime, on veut se marier, pourquoi l’écrire noir sur blanc ?! »), elle se révèle être une excellente occasion de prendre conscience et exprimer en vue de quoi les fiancés se marient à l’Église et ce à quoi ils s’engagent. Outre le fait de constituer une véritable feuille de route (utile aussi après le mariage !), elle permet à l’Eglise de confirmer la validité du mariage. En effet, elle invite à dévoiler, avec son cœur et ses propres mots, quelles sont ses intentions en se mariant. Cela suppose une réflexion personnelle, à deux, et avec le prêtre qui prépare au mariage.

1L’objet

Pour commencer, il est bon de mentionner l’objet, le titre en quelque sorte, de votre lettre : « Déclaration d’intention de … (nom et prénom) en vue de son mariage avec … (nom et prénom) le… (date du mariage) en l’église de … (nom de l’église) ». Un bon début !

Il s’agit ensuite d’exprimer clairement sa volonté de se marier : « Je veux me marier avec … (nom et prénom) ». Cela peut être l’occasion de rappeler le contexte de votre rencontre : quand, où, comment vous êtes-vous rencontrés ? Qu’est-ce que cette rencontre a signifié pour vous ?

Ensuite, l’Eglise invite à passer en revue les quatre piliers du mariage : la liberté, l’indissolubilité, la fidélité et la fécondité. Une manière de mesurer si vous en êtes en accord avec les fondements du mariage chrétien et si vous êtes prêts à vous engager à les respecter. Dans la déclaration d’intention, il est bon de développer ses intentions pour chacun des quatre piliers.

3La liberté

Vous devez exprimer que c’est bien librement que vous décidez de vous marier. Le mariage religieux est en effet un choix libre des futurs époux. C’est le fait, pour un homme et une femme, de se marier sans qu’aucune des deux parties n’y soit forcée. Vous devez être pleinement libres de votre engagement, et n’avoir subi aucune contrainte vous forçant à vous marier.

Exprimez le fait que vous vous engagez librement dans le mariage.

4L’indissolubilité

Il est bon de faire apparaître que vous voulez vous marier pour la vie entière. En vous mariant à l’Eglise, vous vous engagez à vivre ensemble tout au long de sa vie, « dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie », comme le précise la formule de l’échange des consentements.

Exprimez votre volonté de vous engager pour toute la vie.

5La fidélité

Il convient aussi de coucher sur le papier que vous voulez créer avec l’autre une véritable communauté de vie et d’amour, dans le respect de l’autre et dans la fidélité.

Exprimez ce que la fidélité signifie pour vous et la façon dont vous vous engagez à être fidèle.

6La fécondité

Dans votre lettre, vous exprimerez également que vous acceptez les enfants qui pourront naître de votre union. Vous devez aussi vous engager à élever chrétiennement les enfants qui vous seront confiés. Néanmoins, la fécondité du couple, c’est aussi sa capacité d’ouverture aux autres.

Manifestez votre désir de fonder une famille, d’accueillir des enfants, et de leur faire connaître et aimer Jésus.

7La foi

Il ne s’agit pas d’un des quatre piliers du mariage. Cependant, puisque vous avez choisi de vous marier à l’Eglise, il est bon qu’apparaisse dans votre déclaration d’intention cette dimension de votre engagement. Si l’un des deux n’est pas baptisé, il lui est demandé de s’engager à respecter la foi de son conjoint.

Exprimez pourquoi vous désirez vous marier à l’Eglise et ce que signifie pour vous le sacrement de mariage.

8La signature

Lors de la rencontre avec le célébrant, vous marquerez en bas de votre déclaration vos nom et prénom, ainsi que la date, et vous signerez. Le célébrant recevra officiellement votre déclaration d’intention en apposant son nom et sa signature. Avant de la remettre au prêtre, pensez à garder une copie de votre déclaration d’intention. La relire de temps en temps permet de se remémorer le projet de vie qu’on avait imaginé à deux au moment de son mariage. Une belle manière de se redire « oui », même après des années de mariage.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
CoupleÉgliseMariage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement