Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 septembre |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Ces prêtres inoubliables vus au cinéma

Article réservé aux membres Aleteia Premium
KARL-MALDEN.jpg

IMDB

Karl Malden.

Louise Alméras - publié le 16/05/22

Les prêtres ont toujours inspiré de grands rôles au cinéma, hier comme aujourd’hui. Alors que le Festival de Cannes doit s'ouvrir ce 17 mai, retour sur ces films, du chef-d’œuvre à la série.

À l’occasion du festival de Cannes, qui aura lieu du 17 au 28 mai, rendons hommage aux cinéastes qui ont osé montré la vocation de prêtre dans leurs films. Encore récemment, la figure du prêtre est portée à l’écran avec le film Father Stu, un prêtre boxeur, dont on attend de connaître la date de sortie en France. S’ils se font plus rares qu’à l’époque, les prêtres gardent toujours une place de choix dans le cinéma, européen ou américain notamment. Et de nous rappeler que les prêtres sont parfois des héros. Voici quelques films marquants, oeuvres de fiction ou tirés d’histoires vraies comme celle du polonais Jerzy Popieluzsko ou de l’irlandais Mgr Hugh O’Flaherty, parce que nombreux sont ceux qui ont marqué l’Histoire. 

Karl MaldenSur les Quais

KARL-MALDEN.jpg

Sur les quais (1954), film aux huit Oscars gagnés notamment grâce à la présence de Marlon Brando au casting, montre le père Barry, joué par Karl Malden, se lancer dans un discours passionné sur les quais du port. Il s’adresse aux dockers pour leur rappeler que le Christ est toujours parmi eux.

Dans Les Souliers de Saint-Pierre (1968), l’archevêque ukrainien Kiril Lakota, incarné par Anthony Quinn, revient au Vatican après vingt ans dans un goulag de Sibérie. L’homme a eu le temps d’éprouver pleinement sa foi, il rayonne d’une certaine autorité. Par un concours de circonstances, il se retrouve élu pape lors d’un conclave. Tirée du roman de Morris West, l’histoire campe un État vaticaniste en prise avec les tensions géopolitiques, entre la Chine communiste et l’Occident.

Jeremy IronsMission

JEREMY-IRONS-MISSION-aurimages_0032127_001.jpg

Dans les années 1750, l’aventureux prêtre jésuite père Gabriel (Jeremy Irons) affronte la jungle tropicale d’Amérique latine pour aller convertir le peuple Guarani et parvient à gagner leur confiance grâce à la musique. Face aux assauts de l’armée portugaise, il refuse d’abandonner les Guaranis, jusqu’au martyre. Palme d’Or du festival de Cannes, la bande originale du Mission de Roland Joffé (1986) est composée par Ennio Morricone.

Claude LayduJournal d’un curé de campagne

Journal d'un curé de campagne

Journal d’un curé de campagne, œuvre maîtresse de Georges Bernanos prend toute sa dimension dans l’adaptation au cinéma qu’en a faite Robert Bresson en 1951. On suit les questionnements intérieurs du jeune curé d’Ambricourt (Claude Laydu), en proie à l’alcool, à une mauvaise santé et à des paroissiens difficiles. Il tente jusqu’au bout de leur redonner la foi, malgré ses faiblesses. C’est une figure simple et bien humaine de saint prêtre, qui comprend au fil des épreuves que « tout est grâce ».

BelmondoLéon Morin, prêtre

MARLON BRANDO
Leon Morin pretre, 1961 , Jean Pierre Melville.

En 1961, Jean-Paul Belmondo interprète brillamment le rôle de Léon Morin, prêtre et saint sans le savoir, confronté à une jeune veuve de guerre athée et communiste. Entre eux se noue un amour pourtant tu, mais agit surtout le travail de la grâce. Jusqu’à ce que la veuve s’ouvre enfin au spirituel. 

FernandelLa saga Don Camillo

don camillo
Le petit monde de Don Camillo, 1952.

Du Petit monde de Don Camillo à Don Camillo et les contestataires, Fernandel a réenchanté de 1952 à 1972 la figure du prêtre avec son humour, son jeu bien à lui et la candeur due à son rôle et son tempérament. Il se bat contre l’ambitieux maire communiste Peppone, tandis qu’il protège les traditions. Les aventures de Don Camillo, encore aujourd’hui, font date dans l’esprit des Français.

Gregory PeckLa Pourpre et le Noir

GREGORY-PECK.jpg

La Pourpre et le Noir (1983), film de Jerry London, se déroule à Rome et conte la véritable histoire du prêtre irlandais Hugh O’Flaherty, incarné par Gregory Peck, qui sauva des milliers de Juifs et de soldats prisonniers pendant la Seconde guerre mondiale. Il monte un réseau de résistance incroyable en s’appuyant sur la neutralité du Saint-Siège. Les Nazis tentent alors de l’éliminer, en vain.

Christophe LambertLe Complot

CHRISTOPHE-LAMBERT.jpg

Film polonais, Le Complot, d’Agnieszka Holland (1988) s’inspire de la vie de Jerzy Popieluszko, aumônier de Solidarnosc, assassiné par la police secrète communiste en 1984. Sorti seulement quatre ans après sa mort, il montre à quel point ce prêtre a marqué les esprits et les âmes. Christophe Lambert y interprète le père Alec, menacé par un officier de la police fanatique, bien décidé à briser le mouvement Solidarnosc pour sauver le régime communiste.

Brendan GleesonCalvary

BRENDAN-GLEESON.jpg

Dans Calvary, de John Michael McDonagh (2014), le grand acteur Brendan Gleeson se glisse dans la peau d’un prêtre catholique sublime et tout irlandais, le père James. Menacé de mort par un paroissien venu se confesser, un compte à rebours est lancé, durant lequel le prêtre, pourtant innocent, cherche à sauver chacune de ses ouailles meurtries. Une magnifique fable sur le rachat des péchés par un prêtre tout donné à sa vocation.

Sean BeanBroken

SEAN-BEAN.jpg

Broken, série anglaise de six épisodes de Jimmy McGovern (2017), diffusée sur la BBC, met en vedette avec brio un prêtre compatissant envers les membres les plus vulnérables de sa paroisse. Lui-même faillible, notamment à cause d’une enfance traumatisante, le père Michael Kerrigan, interprété par Sean Bean, fait également face aux hypocrisies de son temps.

Vladimir ObsilLes Séminaristes

Les séminaristes
Film Les séminaristes, 2020.

Situé dans un séminaire de Tchécoslovaquie dans les années 1980, le filmLes Séminaristes, de Ivan Ostrochovsky (2020), s’inspire de faits réels. Le père Coufar, joué par Vladimir Obsil, finit assassiné à cause de son intégrité et de sa foi en la Vérité, et pour avoir résisté aux répressions communistes. Au sein du séminaire, deux mouvements naissent entre les étudiants résistants et ceux qui se rallient à l’organisation collaborationniste Pacem in Terris, créé par le régime pour mieux contrôler l’Église.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
CinémaFilmJerzy PopieluzskoPrêtreséries
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement