Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 avril |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Félix, le moine illettré et joyeux qui devint « frère Deo Gratias »

web-saint-may-18-felix-of-cantalice-public-domain.jpg

Public Domain

Aliénor Goudet - publié le 17/05/22

Saint Félix de Cantalice, moine quêteur du XVIe siècle que l'on fête le 18 mai, s'assurait de bénir tous ceux qui croisaient sa route.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

En 1515, un petit garçon né dans une famille de paysan, à Cantalice, en Italie. Dès son enfance, Félix impressionne les habitants de la bourgade par sa piété. Lorsqu’il garde les bêtes aux champs, on le voit souvent les yeux vers le ciel à prier avec un sourire jusqu’aux oreilles. Quand on le traite de tête en l’air, il répond qu’il faut bien se faire saint. En effet, il préfère la solitude de la prière aux commérages. Sa réputation est telle qu’on le surnomme le petit saint.

Une fois adulte, il demande à entrer chez les capucins. S’il manque cruellement d’éducation, il fait preuve d’une telle vertu qu’on ne peut le refuser. On l’envoie à Rome pour être quêteur, et chaque jour, une lourde besace sur les épaules, il demande l’aumône. Qu’on lui offre quelques sous ou qu’on le rejette sans ménagement, Félix répond chaque fois par « Deo Gratias ».

On se moque souvent de lui pour son apparence peu soignée et son allure d’âne trop chargé. Il en rit, se proclamant lui-même « âne des capucins ». Lorsque la vieillesse le gagne, on veut lui alléger sa tâche et lui permettre de se reposer. Mais Félix supplie qu’on lui laisse porter son fardeau jusqu’au bout, ce qu’il fera jusqu’à sa mort en 1587.

Tags:
ItaliejoieSaintVertu
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement