Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 septembre |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Angélus : la mission ne peut se vivre que dans « l’amour fraternel »

POPE FRANCIS DURING MEETING WITH THE CHILDREN'S COURTYARD

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 03/07/22

"S’il n’y a pas de disponibilité pour la fraternité, la mission évangélique n’avance pas", a expliqué le pape François avant la prière de l’Angélus, le 3 juillet 2022, en commentant le récit de l’Évangile du jour dans lequel Jésus envoie ses disciples deux par deux pour l’annonce de la Bonne Nouvelle.

Devant la foule rassemblée sur la place Saint-Pierre malgré un soleil caniculaire, le pape a souligné l’importance de la vie en communauté pour un témoignage chrétien cohérent. « Les disciples sont envoyés deux par deux, et non individuellement », a remarqué le pape François en reconnaissance que « partir en mission deux par deux, d’un point de vue pratique, semble présenter plus d’inconvénients que d’avantages ». Mais Jésus « n’envoie pas devant lui des solitaires ». Ses indications aux disciples ne portent « pas tant sur ce qu’ils doivent dire que sur la manière dont ils doivent être : sur le témoignage à donner plutôt que sur les mots à dire ». 

Ce qui compte donc, c’est « leur savoir être ensemble, leur respect mutuel, leur volonté de ne pas prouver qu’ils sont plus capables que l’autre, leur référence unie à l’unique Maître », a expliqué le pape François.

Dans l’Église d’aujourd’hui aussi, « on peut élaborer des plans pastoraux parfaits, réaliser des projets bien ficelés, s’organiser jusque dans les moindres détails ; on peut convoquer des foules et disposer de nombreux moyens », mais ce qui compte, c’est la cohérence du témoignage fraternel, a averti le pape François. 

La mission ne se fonde pas sur « l’activisme personnel »

Le pontife a donné l’exemple d’un missionnaire en Afrique qui s’était détaché de sa communauté pour se dédier à des activités de construction, mais qui a fini par se rendre compte qu’il vivait comme un « entrepreneur, toujours au milieu des chantiers et de la paperasse ». Ce missionnaire s’est finalement ravisé et il a rejoint son confrère pour renouer avec une vie de simplicité dans le témoignage de l’Évangile. 

« La mission évangélisatrice ne se fonde pas sur l’activisme personnel, c’est-à-dire sur le ‘faire’, mais sur le témoignage de l’amour fraternel, même à travers les difficultés que comporte la vie en commun », a expliqué le pape. 

« Demandons-nous si nous avons la capacité de collaborer, si nous savons prendre des décisions ensemble, en respectant sincèrement ceux qui nous entourent et en tenant compte de leur point de vue », s’est interrogé le pape François. « Que la Vierge Marie, Mère de l’Église, nous apprenne à préparer le chemin du Seigneur par le témoignage de la fraternité », a conclu l’évêque de Rome.

Tags:
angelusmissionPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement