Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 septembre |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Quatre écueils à éviter quand on écrit à son enfant en camp ou en colo

scout-europe-camp_meute_1e_Tassin.jpg

Guilhem de Crémiers I Photographe "Baloo Photos"

Mathilde de Robien - publié le 08/07/22

Avec les vacances vient aussi le moment des départs en camp ou en colonie de vacances. Des occasions d’écrire à son enfant, mais attention à quelques écueils.

Les occasions sont rares de prendre la plume, mais les départs en camp scout ou en colonie de vacances sont d’excellents prétextes pour écrire à son enfant. Une manière de montrer que l’on pense à lui, même lorsqu’il n’est pas là, et de lui exprimer son amour. Tout l’enjeu consiste à raconter quelques anecdotes de la vie familiale, de lui poser des questions (avec un peu de chance, il prendra le temps d’y répondre, sait-on jamais !) et de lui dire combien on l’aime. Néanmoins, l’exercice peut s’avérer délicat, notamment avec des enfants particulièrement sensibles. Voici quelques écueils à éviter.

1Ne pas créer le manque

Il serait dommage que votre lettre provoque un coup de blues, alors que tout allait bien avant ! En ce sens, il est préférable de ne pas dire à son enfant qu’il vous manque. Evoquer ce sentiment peut générer chez lui de la tristesse, par mimétisme (« A moi aussi Papa et Maman me manquent en fait! »), voire de la culpabilité (« A cause de moi, Papa et Maman sont tristes »). Il est bon que votre lettre garde un ton positif. Elle en sera d’autant plus réconfortante. Valorisez son expérience, admirez le fait qu’il doit bien grandir durant ce séjour. Vantez-en les bienfaits, ce qui le poussera à s’investir davantage dans les activités proposées et au sein du groupe. Evoquez aussi vos futures retrouvailles, dites-lui bien sûr que vous l’aimez, que vous pensez à lui.

2Ne pas faire de reproches

SGDF_0004478_Nicolas-LASCOUREGE__ORI-e1657266593744.jpg

Il n’a pas fait son lit en partant ou a laissé ses chaussettes sales dans l’entrée ? La mise au point peut largement attendre ! Exprimer par écrit son agacement ou pire, promettre des punitions à son retour, l’affecteront énormément. Sans compter la crainte de vous avoir déçu et le sentiment d’impuissance à ne pas pouvoir corriger ses erreurs à distance. Au contraire, profitez de cette lettre pour mettre en valeur ses qualités et ses compétences. « Tu es serviable et je suis sûre que tu donnes un coup de main aux plus jeunes », ou « Tu es tellement doué en froissartage que vos « installs » doivent être magnifiques ! ».

3Ne pas le rendre jaloux

Il est un sentiment très prégnant chez certains enfants : celui de « rater » un évènement ou une activité à laquelle il aurait bien aimé participer. Ecrire à son enfant demande en ce sens un peu de délicatesse. Nul besoin de lui raconter dans les moindres détails cette journée que vous avez passée à l’accrobranche ou à la fête foraine. Il ne s’agit pas de le lui cacher, mais simplement de ne pas s’étaler. Une bonne solution consiste aussi à dire que vous y retournerez avec lui, si cela est possible. S’il s’agit d’une fête familiale, dites-lui que de nombreuses personnes ont pensé à lui et vont lui écrire (si c’est vrai).

4Ne pas écrire une lettre pour deux !

scouts.jpg

Si deux frères (ou sœurs) participent au même camp, il peut être tentant d’écrire une lettre pour les deux! Néanmoins, une lettre personnalisée fait davantage plaisir. Il est difficile de s’adresser personnellement à chacun dans une lettre qui sera lue par les deux enfants. Sans compter que des félicitations adressées à l’un pourraient devenir source de rivalité ou de jalousie entre eux.

Tags:
EnfantsScoutisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement