Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 avril |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Qui est la sainte patronne du purgatoire ?

Purgatory

Renata Sedmakova | Shutterstock

Anna Ashkova - publié le 25/11/22

Étant la Mère de l'Église, la Vierge Marie pourrait tout à fait être la protectrice du purgatoire.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Dans la tradition chrétienne, saint Pierre est considéré comme le gardien du Paradis. Il est représenté avec des clés, en référence aux paroles de Jésus « Je te donnerai les clés du royaume des Cieux » (Mt 16, 19). Quant à Lucifer, il serait le maître de l’Enfer. Mais qu’en est-il du purgatoire ? Cet endroit que l’Église appelle « purification finale des élus » (CEC n°1031) a-t-il un saint patron ou une sainte patronne ? La protection du purgatoire est parfois attribuée à saint Joseph. Mais comme le précise à Aleteia Don Paul Denizot, recteur du sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, « saint Joseph est le patron de la bonne mort. La Vierge Marie, étant la Mère de l’Église, est donc la Mère des âmes du purgatoire ». Elle pourrait ainsi tout à fait être la sainte patronne du purgatoire. 

Marie, Reine du Purgatoire

À la fin de sa vie terrestre, la Vierge Marie entra directement au Paradis. Son élévation de la vie terrestre pour entrer dans la vie en Dieu est fêtée chaque année le 15 août. Dans le triomphe de sa glorieuse Assomption, « elle devint immédiatement la Reine du Ciel, par l’apanage de sa maternité divine, étant la première devant Dieu, la première au-dessus de tous les esprits bienheureux », indique dans Jean Maillot, Vicaire général de Versailles au début du XXe siècle, dans son ouvrage La très Sainte Vierge Marie et le Purgatoire. 

Et de poursuivre : « Elle devient à la fois, la Reine de la terre, en raison des honneurs mérités et qu’elle a toujours reçus, et des grâces sans nom qu’elle ne cesse de déverser sur ses serviteurs dévoués. Mais à ces titres, les docteurs de l’Église en ajoutent un troisième : ils la nomment Reine du Purgatoire, voulant exprimer par ce nom l’autorité souveraine qu’elle possède dans ce lieu d’expiation ». Un avis partagé par saint Bernard de Sienne : « La Sainte Vierge étend sa royauté même sur le Purgatoire. 

« Le Père a institué son Fils héritier de toutes choses et lui a donné tout pouvoir au ciel, sur la terre et en enfer. Le fils, étant né de Marie, a voulu que cet héritage et ce pouvoir soient partagés avec sa Mère. Universel est donc l’empire de Notre-Dame ; rien ni personne ne peut échapper à sa tendre et maternelle puissance. Étant si près du trône de son fils, l’Église chante, elle préside à toute la Création », précise pour sa part Jean Maillot. Ainsi, le purgatoire est donc l’un des royaumes de Marie, où elle peut exercer ses pouvoirs.

Marie console et soulage les âmes du purgatoire 

Dans son ouvrage La mission de la Vierge Marie d’après les écrits d’Émile Neubert (ed. Salvator), le théologien Jean-Louis Barré affirme que la Mère de Dieu « apporte consolation, soulagement, délivrance » aux âmes du purgatoire. « Directement, en particulier sans doute à l’occasion des fêtes. Indirectement aussi, en suggérant aux fidèles sur terre de leur venir en aide par leurs prières, leurs sacrifices, et l’oblation du Saint Sacrifice ; à certains d’entre eux, aux plus généreux, de lui abandonner tous leurs mérites expiatoires en faveur de ces pauvres prisonniers ; à plusieurs d’entrer dans des associations fondées pour leur soulagement », note l’auteur qui cite le marianiste Émile Neubert. 

Sainte Faustine évoque la même chose dans son Petit Journal. Elle y relate notamment la vision du purgatoire qu’elle a eue par le biais de son ange gardien. « J’ai vu la Sainte Vierge, visitant les âmes au purgatoire. Elles l’appellent « Étoile de la mer ». Elle leur apporte du soulagement », écrit la religieuse polonaise. La Mère de Dieu a aussi révélé à sainte Brigitte de Suède qu' »il n’y a pas de douleur au Purgatoire qui, grâce à mon aide, ne devienne plus douce et plus facile à supporter ». 

« Non seulement, elle les console mais en plus elle intercède pour elles », indique Don Paul Denizot. En effet, comme le précise Jean Maillot, « à l’occasion de ses fêtes, en particulier, elle lance les appels les plus émouvants à la miséricorde de Dieu, et est entendue ». 

Marie libère les âmes du purgatoire

Par ailleurs, la Vierge peut aussi libérer les âmes du purgatoire, comme elle en témoigne lors de son apparition au pape Jean XXII en 1317. Lors de cette apparition, la Mère de Dieu a demandé au Pape de prendre les Carmes sous sa protection et lui précisa :

« Moi, leur mère, je descendrai par grâce auprès d’eux, le samedi après leur décès, et tous ceux que je trouverai en purgatoire, je les délivrerai et les amènerai à la Vie Éternelle ». 

Le 3 mars 1322, Jean XXII publia cette promesse dans la bulle Sabbatine, confirmée postérieurement par plusieurs pontifes comme Alexandre V, Clément VII et Paul III. Il est à noter que si au début, le scapulaire était à l’usage exclusif des religieux Carmélites, l’Église a fini par étendre les privilèges et les bénéfices spirituels de cet usage à tous les catholiques, simplifia sa grandeur et autorisa que sa réception soit à la portée de tous.

Tags:
purgatoireVierge Marie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement