Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 21 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Nigeria : le père Jude libéré après trois jours de captivité

pere-Maduka-Nigeria.jpg

ACS Italie / Twitter

Père Jude Kingsley Maduka

La rédaction d'Aleteia - publié le 24/05/23

Le père Jude Kingsley Maduka, prêtre de la paroisse catholique du Christ-Roi dans l'État d'Imo au sud-est du Nigeria, a été libéré le 22 mai après avoir été enlevé par un gang armé trois jours plus tôt.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Le père Jude Kingsley Maduka, curé de la paroisse catholique du Christ Roi dans l’État d’Imo, au sud-est du Nigeria, a retrouvé la liberté le 22 mai dans la soirée. Il avait été enlevé le 19 mai par des bandits alors qu’il visitait une chapelle située dans un village. À ce jour, rien ne permet de savoir si ce prêtre, ordonné en 2012, a pu s’échapper ou a été libéré contre une rançon, habituellement demandée par les ravisseurs à l’Église catholique.

L’enlèvement du père Jude est le dernier en date d’une série d’enlèvements visant le clergé catholique du Nigeria. Quelques jours plus tôt, deux autres prêtres avaient été victimes de rapt, avant d’être libérés dix jours plus tard, cette fois-ci dans l’État du Delta (sud du Nigeria). La plupart du temps, les enlèvements ont lieu sur le bord de la route lorsque les prêtres et missionnaires sont en déplacement pour exercer leur ministère et visiter leurs paroisses.

Ces événements sont loin d’être isolés et ont lieu de manière récurrente. La conférence épiscopale nigériane a elle-même alerté sur ce fléau fin mars. De 2006 à 2023, 53 prêtres ont été enlevés, 12 attaqués et 16 tués au Nigeria.

Enlevés, portés disparus… On est sans nouvelle de ces missionnaires :

Tags:
enlevementNigeriaPrêtre
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement