Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 16 juin |
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

Obsession, possession, infestation… les différents cas d’exorcisme

satan

© Catherine Leblanc / Godong

La rédaction d'Aleteia - publié le 06/06/23 - mis à jour le 09/08/23

Comment l’Église classifie-t-elle les manifestations du malin ? Qu’est-ce qui est considéré comme « ordinaire » ou « extraordinaire » ? Aleteia fait le tour de la question.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Si certains affirment que Satan n’existe pas vraiment, cette affirmation est pour d’autres une grave hérésie. Comme l’attestent de nombreux passages de l’Évangile, Jésus parle à maintes reprises du malin et dans plusieurs scènes il expulse des démons ou donne le pouvoir à ses disciples de les expulser.  

Ainsi Jésus fait sortir le démon de la fille d’une femme païenne syro-phénicienne (Mc 7, 26-29), d’un enfant que le diable avait rendu muet et qu’il cherchait à faire périr en le jetant dans le feu et dans l’eau (Mc 9,17-27), et il libère également deux possédés agressifs, en renvoyant les démons dans un troupeau de porcs qui se jettent dans la mer du haut d’une falaise (Mt 8, 28-33). 

Si la force des démons semble effrayante et impressionnante, il ne faut pas oublier que le Seigneur Dieu, Créateur de l’Univers et de la Terre, est Tout-puissant et donc plus puissant que n’importe quelle autre créature. Cependant l’homme doit avoir foi en Lui et doit mener une vie conforme à sa volonté, en suivant ses commandements et en ayant une vie de prière. 

Ce qui peut ouvrir les portes à l’action du démon, ce sont certaines imprudences comme le fait de consulter des magiciens, des cartomanciens, de participer à des séances de spiritisme… ou d’autres pratiques similaires qui peuvent exposer à son influence. 

Quand des manifestations incontestablement anormales se présentent dans la vie d’une personne, l’Église invite à demander la prière d’un exorciste « officiel », nommé par un évêque et qui exerce donc « en Eglise ». Cet exorciste pourra discerner s’il s’agit d’une épreuve difficile mais « ordinaire » de la vie, d’une maladie psychiatrique ou de l’action « extraordinaire » du démon. 

Dans son ouvrage Directives pour le ministère de l’exorcisme (Éd. Mame-Desclée), l’Association Internationale des Exorcistes (AIE) distingue entre l’action « ordinaire » du malin et son action « extraordinaire ». Si les tentations rentrent dans les combats, certes difficiles, mais « ordinaires » de tous chrétiens, d’autres manifestations requièrent des exorcismes pour pouvoir être résolus, ainsi qu’une vie conforme à la volonté de Dieu : 

1L’OBSESSION

On parle d’obsession quand le démon agit sur l’imaginaire. « C’est une pensée lancinante, très présente, très noir et qui est à l’intérieur de la personne », affirme le père Gaultier de Chaillé, auteur du livre Petite conversation sur le diable (Mame). Ce sont des pensées récurrentes et violentes que la victime n’arrive pas à maîtriser et dont elle n’arrive pas à se débarrasser. Ce sont par exemple des pensées de désespoir, le désir insistant de se suicider, ou quand le démon commande intérieurement une personne… 

2LA VEXATION

La vexation se manifeste lorsque le malin agit sur la partie motrice du corps. La personne n’est pas possédée mais n’est pas toujours maître de ses mouvements. Elle peut se manifester avec des maladies, des troubles, pouvant paralyser, faire perdre connaissance, faire faire des mouvements dont la personne n’est pas responsable, comme se frapper soi-même…

3LA POSSESSION

La possession est le tourment le plus grave qu’un démon puisse imposer à un corps. Lors des crises de possession, la personne ne maîtrise rien de son corps. Il y a des indices pour la reconnaître : « Savoir parler des langues que le possédé n’a pas apprises, connaître des choses secrètes ou cachées, où typiquement le démon va dire les péchés visibles du prêtre, et le sujet de la force, où il y aura des manifestations physiques très intimidantes », explique le père Gaultier de Chaillé. 

4L’INFESTATION

Si les trois termes précédents se réfèrent à des personnes, on parle d’infestation lorsqu’il y a une action ou une présence du démon dans un lieu, un objet ou un animal. Une habitation peut être infestée lorsqu’on entend des bruits de pas invisibles ou encore des fenêtres se briser… Dans ces cas-là, un exorciste pourra dire des prières et bénir les lieux avec de l’eau et du sel bénis ou exorcisés. 

« Quand bien même il est important de croire que le démon existe et ne pas être orgueilleux en estimant qu’on n’a pas besoin du secours divin, souligne le père Gaultier de Chaillé,  il ne faut pas pour autant vivre dans la peur du démon, qui nous ferait avoir l’impression qu’il est partout ». Il ne faut donc pas nier son existence, ni exagérer son importance car il n’est pas tout puissant. Dieu seul est Tout-puissant ! 

Ces douze saints qui ont combattu le diable :

Tags:
DiableExorcismesatanisme
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement