Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 18 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

[HOMÉLIE] Entrer dans un cœur à cœur avec Jésus

Design-sans-titre-67.jpg

godongphoto / Shutterstock

Mickaël Le Nezet - publié le 15/06/23

Curé de la paroisse de Rochefort, le père Mickaël Le Nézet commente les lectures de la solennité du Sacré Cœur de Jésus (Dt 7, 6-11 ; 1Jn 4, 7-16 ; Mt 11, 25-30). La fête du Sacré Cœur de Jésus est une action de grâce. Entrer dans ce cœur à cœur avec Jésus dans l’adoration du Saint Sacrement, c’est entrer dans l’amour qui vient de Dieu.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia !

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

En choisissant le plus petit des peuples de la terre, comme cela nous est rappelé dans le livre du Deutéronome, en le libérant de sa terre d’esclavage, Dieu révélait ainsi à l’homme la grandeur de son cœur. Le plus petit de tous les peuples de la terre, par élection, devenait le plus grand dans le cœur de Dieu. « C’est par amour pour vous » que le Seigneur a fait cela (Dt 7, 8). Et plus rien désormais n’arrêtera la fidélité de Dieu dans l’amour de son peuple, pas même l’infidélité de ce dernier à la nuque raide. Et ainsi écrit l’auteur de la lettre aux hébreux, « en ces jours où nous sommes, il nous a parlé par son Fils » (Hb 1,2). 

L’amour débordant du cœur de Dieu

L’amour de Dieu pour les hommes se manifeste alors dans le don de son Fils, son unique. Le cœur de Jésus devient le lieu où brûle l’amour de Dieu pour l’humanité. « Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde pour que nous vivions par lui » rappelle saint Jean (1Jn 4, 9). Dans l’apparition du 27 décembre 1673, Marguerite Marie Alacoque, en prière devant le Saint Sacrement, rapportera ces paroles reçues du Christ : « J’ai soif, je brûle du désir d’être aimé ! »

Il lui confie alors : « Mon divin Cœur est si passionné d’amour pour les hommes et pour toi en particulier que, ne pouvant contenir les flammes de Son Amour, il faut qu’Il répande et qu’Il se manifeste à eux pour les enrichir de Ses précieux trésors que Je te découvre, et qui contiennent les grâces sanctifiantes et salutaires nécessaires pour les retirer de l’abîme de perdition où Satan les précipite en foule… » Jésus par ces paroles nous fait entrer plus intensément encore dans les sentiments de la Sainte Trinité, dans ce grand Mystère d’amour, révélant ce désir si grand de Dieu de combler tous les hommes de ses grâces sanctifiantes. C’est un amour passionné, un amour gratuit, un amour miséricordieux, un amour d’une générosité débordante que Dieu nous offre par Jésus Christ. 

Entrer dans cœur de Jésus

« Voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu » (1 Jn 1, 1). « Ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, mais c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils en sacrifice de pardon pour nos péchés » (1Jn 4, 9). La fête du Sacré Cœur de Jésus est une action de grâce pour cet amour fou de Dieu pour l’humanité, pour chacun de nous, si petit, pauvre et fragile que nous sommes. Et c’est une invitation à nous approcher toujours plus du Cœur du Christ pour recevoir cet amour qui vient de Dieu, pour nous abreuver à la source de la vie véritable.

La fête du Sacré Cœur de Jésus est une action de grâce pour cet amour fou de Dieu pour l’humanité.

Par le don de sa vie, par son Cœur brûlant d’amour, le Christ nous offre un baume précieux, un remède pour nous guérir des blessures du péché, un viatique pour la route. Et nous comprenons alors que la fête du Sacré Cœur est profondément liée à la fête du Saint Sacrement comme le révèle notre Seigneur à sainte Marguerite Marie : « J’ai soif, mais d’une soif si ardente d’être aimé des hommes au Saint-Sacrement, que cette soif me consume, et je ne trouve presque personne qui s’efforce, selon mon désir, de me désaltérer, en rendant quelque retour à mon Amour. » 

C’est une plainte qu’il nous faut entendre. Dieu veut que nous entrions de plus en plus dans le Cœur de Jésus, car contempler le Sacré Cœur de Jésus nous introduit alors dans ce dynamisme de purification de notre propre cœur, pour que resplendisse en nous la beauté de la ressemblance avec Dieu. Une des prières traditionnelles à Paray-le-Monial que disent les personnes à la chapelle de la Visitation, est : « Jésus doux et humble de Cœur rend mon cœur semblable au tien. » Cela veut dire que nous demandons un cœur qui aime comme le Cœur du Seigneur et c’est une manière alors de désaltérer cette soif de Jésus révélée à sainte Marguerite Marie. « Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres », écrit saint Jean (1Jn 4, 7).

Une heure devant le Saint Sacrement

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos » (Mt 11, 28). Ce cœur à cœur avec le Seigneur, nous devons le vivre plus régulièrement dans l’adoration du Saint Sacrement, savoir prendre ce temps si précieux puisque « l’amour vient de Dieu ». Le Seigneur en avait fait une promesse à la sainte Marguerite Marie, même douze promesses afin d’encourager la dévotion au Sacré Cœur de Jésus ; des promesses octroyées sur ceux qui seraient prêts à vivre une heure avec Jésus dans le Saint-Sacrement régulièrement dans l’Adoration :

« Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires dans leur état. Je mettrai la paix dans leur famille. Je les consolerai dans toutes leurs peines. Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort. Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises. Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et l’océan infini de la miséricorde. Les âmes tièdes deviendront ferventes. Les âmes ferventes s’élèveront à une grande perfection. »

Que cette fête du Sacré Cœur de Jésus soit un encouragement pour chacun de nous à grandir dans cette relation à notre Seigneur Jésus Christ, à prendre le temps de le contempler, lui qui est doux et humble de cœur. Cœur Sacré de Jésus, priez pour nous.

Tags:
sacre coeur
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.
Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement