Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 février |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Il a déposé 1.000 intentions de prière au pied de la famille Ulma

Ks. Michael Niemczak

Fr. Michael Niemczak | Facebook

Le père Michael, parent de la famille Ulma, est venu des Etats-Unis pour assister à sa béatification.

La rédaction d'Aleteia - publié le 25/09/23

Le père Michael Niemczak a fait le chemin depuis les États-Unis pour assister à la béatification de la famille Ulma, en Pologne, le 10 septembre 2023. Avec lui, il a emporté plus de 1.000 intentions de prière pour les déposer au pied des nouveaux bienheureux.

Un seul pèlerin pour 1.137 intentions de prière. C’est le beau voyage que le père Michael Niemczak, un jeune prêtre américain d’origine polonaise, a fait au début du mois de septembre. Prêtre de l’archidiocèse de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, le père Michael tenait absolument à se rendre à Markowa, en Pologne, pour assister à la béatification de la famille Ulma. En 1944, Józéf et Wiktoria Ulma ont été assassinés avec leurs 7 enfants par les nazis pour avoir caché huit juifs, eux aussi massacrés.

Parent de la famille Ulma

C’est la première fois dans l’histoire de l’Église qu’une famille tout entière est béatifiée. Un évènement que ne voulait pas rater le père Michael, qui est lui-même un lointain parent de la famille Ulma : son arrière grand-père était le cousin de Wiktoria, la mère de famille. S’il part seul pour la Pologne, le jeune prêtre décide néanmoins de faire de ce voyage une expérience de communion dans la prière.

Avant son départ, il s’engage à déposer au pied de la famille bienheureuse toutes les intentions de prière que les internautes lui auront confiées sur un formulaire google, spécialement créé pour l’occasion. Ainsi, au début du mois de septembre, le père Michael s’envole vers la Pologne avec dans ses valises 1.137 intentions de fidèles venus du monde entier.

Une prière pour chaque intention

Arrivé à Markowa, le village de la famille Ulma où s’est tenue la cérémonie de béatification, le père Michael se retrouve confronté à un dilemme. Il aimerait prier pour chacune des intentions déposées à la famille. Mais cela nécessiterait plusieurs heures, et il n’a qu’un laps de temps très court pour le faire. Qu’à cela ne tienne ! Il décide de se rendre en bus sur le lieu de la cérémonie, bien avant l’aube, afin de confier chaque intention de prière. Dans un entretien accordé CNA, le père Michael a souligné que de nombreuses intentions adressées à la famille Ulma concernaient des fidèles demandant que leurs proches retrouvent la foi.

Passé par Cracovie avant de se rendre à Markowa, le jeune prêtre a ainsi constaté une grande effervescence partout dans le pays à l’approche de l’événement. « Il semblait que tout le pays était en fête », a-t-il déclaré. « Tout cela parce qu’une famille a choisi de vivre la vie chrétienne d’une manière qui, j’en suis sûr, leur semblait ordinaire. » Ce jeune prêtre a aussi pu témoigner de l’influence qu’a eu l’exemple de ses proches sur sa vie de foi et sa vocation au sacerdoce, qu’il veut vivre « de façon héroïque ».

« Un grand témoignage de l’unité d’une famille »

« Il est facile de lire ces histoires et de penser que les personnages qu’elles contiennent sont éloignés dans le temps et dans l’espace… », a-t-il témoigné. « De penser qu’ils devaient être surhumains et que je n’aurais pas fait ce qu’ils ont fait. Mais quand on entend qu’ils sont membres de votre famille, il y a quelque chose de frappant. »

Désormais, l’Église célèbrera la famille martyre le 7 juillet, jour de l’anniversaire de mariage de Józef et Wiktoria. Pour le père Michael, très ému par le choix de cette date, la béatification des Ulma est surtout « un grand témoignage de l’unité d’une famille… qu’une famille est plus grande que la somme de ses parties ».

Le saisissant album photo de la famille Ulma, tuée pour avoir aidé les Juifs

Tags:
Béatification et canonisationPologneSeconde Guerre mondiale
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement